Arménie: La nouvelle élection du Premier ministre sera organisée le 8 mai prochain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Arménie: La nouvelle élection du Premier ministre sera organisée le 8 mai prochain
©Vano Shlamov / AFP

Sortie de crise ?

Arménie: La nouvelle élection du Premier ministre sera organisée le 8 mai prochain

Le Parlement arménien a annoncé ce mercredi qu'il procéderait le mardi 8 mai à un nouveau vote afin d'élire le Premier ministre.

Le conflit politique en Arménie serait-il sur le point de connaître une issue positive et démocratique ? Le Parlement arménien a dévoilé ce mercredi 02 mai qu'un nouveau vote serait orchestré le mardi 8 mai afin de nommer un nouveau Premier ministre.

Le 1er mai, le Parlement a voté pour élire un nouveau Premier ministre. Le seul candidat, le chef de l'opposition et meneur de la contestation actuelle Nikol Pachinian, n'a malheureusement pas réuni le nombre de voix nécessaire. Le parti au pouvoir a en effet voté contre lui.
Le pays est plongé dans une crise politique majeure depuis deux semaines. Le peuple s'est également fortement mobilisé dans les rues ces derniers jours. La capitale Erevan est paralysée par des milliers de manifestants. Nikol Pachinian a multiplié les démonstrations de force. Il a réussi à réunir des milliers de partisans sur la place de la République. 
La crise politique en Arménie a débuté le 13 avril dernier. Les tensions sont vives suite au rejet du Parlement de la candidature de Nikol Pachinian au poste de Premier ministre. Le parti au pouvoir a voté contre lui, et sur les 100 députés ayant participé au scrutin, 55 se sont exprimés contre et 45 pour la candidature du chef de la contestation antigouvernementale. Suite à ce rejet, Nikol Pachinian a notamment appelé à bloquer tous les moyens de transport du pays. Des dizaines de milliers de manifestants ont convergé dans la matinée de mercredi vers le centre d'Erevan.
Depuis le 13 avril, l’Arménie est plongée dans une crise politique de grande ampleur. Les manifestations de plusieurs dizaines de milliers d’opposants ont provoqué la démission de Serge Sarkissian, le 23 avril dernier. Il venait d’être élu Premier ministre six jours auparavant par les députés, après avoir été le chef de l’Etat pendant dix ans.
Président de l’Arménie de 2008 à 2018, Serge Sarkissian, 63 ans, et son Parti républicain sont critiqués par les partisans de Nikol Pachinian pour n’avoir pas su faire reculer la pauvreté et la corruption. Ils auraient laissé aux oligarques le contrôle de l’économie du pays. L'Arménie compte 2,9 millions d’habitants. La Russie a pour l'instant adopté une attitude neutre dans le cadre de la crise politique actuelle en Arménie.
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !