Arbitrage : Bernard Tapie se fâche contre Audrey Pulvar et refuse de répondre à ses questions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Echange musclé entre Audrey Pulvar et Bernard Tapie
Echange musclé entre Audrey Pulvar et Bernard Tapie
©Capture écran Itele

Echange musclé

Arbitrage : Bernard Tapie se fâche contre Audrey Pulvar et refuse de répondre à ses questions

Invité ce dimanche sur le plateau du 18h Politique, l'homme d'affaires s'est prêté à un échange musclé avec la journaliste d'Itele.

Le climat était tendu sur le plateau d'Itele dimanche soir. Alors que Bernard Tapie était l'invité d'Audrey Pulvar, divers sujets ont d'abord été abordés par la journaliste, dont la montée du Front National en France. Un sujet que l'homme d'affaires a commenté sèchement :  "je dirais de ses électeurs qu'ils sont stupides : penser à un moment donné qu'on peut sortir de l'Europe, revenir au franc, c'est un cours des sixième".

Mais c'est l'affaire Adidas qui a mis le feu aux poudres. Bernard Tapie n'a manifestement pas apprécié être interrogé sur cette affaire actuellement en cours d'instruction et pointe du doigt les journalistes en général : "Je ne peux pas avoir de respect pour les gens qui ne font pas la part des choses. Vous êtes des marchands de mauvaises nouvelles. Tout ce qui vous intéresse, c’est le sang, tout ce qui sens mauvais". Puis la conversation dégénère au fur et à mesure de l'interview.

Alors que l'atmosphère se tend de plus en plus malgré les contre-attaques de la journaliste, Bernard Tapie hausse le ton. "On voit que vous ne connaissez rien au droit ma pauvre". "Dites à celui qui vous souffle les questions idiotes qu'il n'y a pas de secret d'instruction dans un tribunal de commerce", a-t-il ajouté.   

Pour tenter de détendre l'atmosphère, Audrey Pulvar a ensuite tenté d'enchainer sur une question football. Un autre sujet sur lequel Bernard Tapie a refusé de débattre. "Je parle de foot avec des gens qui connaissent le foot, pas vous. Vous allez me parler de quoi ? Je peux en parler avec le mec qui vous parle dans l'oreillette", a-t-il conclu. 

lu sur itele

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !