Apple : Tim Cook persiste et signe dans son bras de fer avec le FBI | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Apple : Tim Cook persiste et signe dans son bras de fer avec le FBI
©Capture d'écran / ABC

Libertés publiques

Apple : Tim Cook persiste et signe dans son bras de fer avec le FBI

"Une porte dérobée réservée aux gentils, ça n'existe pas."

Le bras de fer entre Apple et le FBI continue, et Tim Cook ne semble pas avoir l'intention de céder. Il a donné mercredi 24 février une interview exclusive à la chaîne ABC où il martèle sa position.

Rappelons les enjeux : l'iPhone d'un des responsables de l'attaque terroriste de San Bernardino est fermé, et crypté. Le FBI veut qu'Apple crée une nouvelle version du système d'exploitation de l'iPhone, qui pourrait être installé comme mise-à-jour sur l'appareil, qui permette de le déchiffrer. Apple refuse, car cela reviendrait à créer une nouvelle version, non sécurisée, de son système d'exploitation, qui pourrait être ensuite exploitée par n'importe qui. De plus, Apple considère que le FBI n'a pas l'autorité légale d'ordonner cette pratique. 

La position d'Apple se résume donc en deux points : techniquement, faire ce qu'on lui demande serait trop dangereux ("Une porte dérobée réservée aux gentils, ça n'existe pas", résume Tim Cook dans son entretien) ; et moralement, cela irait à l'encontre des libertés publiques (la création du logiciel demandé "piétinerait les libertés civiles qui sont la fondation de ce pays"). 

A LIRE AUSSI : Apple et Google contre le FBI : bienvenue dans un monde où les Etats ne sont plus que des acteurs parmi d’autres (mais faut-il s’en réjouir ou en pleurer?)

Lu sur L'Express/L'Expansion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !