"Je regrette d'avoir dissuadé ma fille de porter plainte contre DSK" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"Je regrette d'avoir dissuadé ma fille de porter plainte contre DSK"
©

Séisme

"Je regrette d'avoir dissuadé ma fille de porter plainte contre DSK"

Anne Mansouret, élue socialiste de Haute-Normandie confirme la tentative d'agression sexuelle dont sa fille aurait été victime. Une plainte pourrait être déposée.

Anne Mansouret, conseillère générale de l’Eure et régionale de Haute-Normandie, candidate aux primaires socialistes pour l’élection présidentielle de 2012 a confirmé ce dimanche dans Paris Normandie que sa fille aurait été victime d’une tentative d’agression sexuelle de la part de Dominique Strauss-kahn en 2002.

Ajouté 20h30 : Mme Mansouret a affirmé sur iTélé ce soir que sa fille étudiait la possibilité de déposer une plainte concernant les faits en question.

La jeune romancière Tristane Banon avait révélé cette tentative d'agression en 2007 dans une émission de Thierry Ardisson. La séquence n'avait pas été diffusée mais on la retrouve facilement sur le web, le nom du Président du FMI étant bipé. 

Alors qu'elle écrivait son premier livre  « Erreurs avouées… au masculin » en 2002, la jeune femme avait rencontré Dominique Strauss-Kahn. Il l’avait ensuite invité à une autre adresse « un appartement vide, avec un magnétoscope, une télé, un lit au fond, des poutres apparentes ». Tristane Banon : « Il a voulu que je lui tienne la main pour répondre, puis le bras… On a fini par se battre, on s’est battu au sol, j’ai donné des coups de pied, il a dégrafé mon soutien-gorge, il a essayé d’enlever mon jean. Quand on se battait, j’ai dit le mot « viol » pour lui faire peur, ça ne lui a pas fait peur ».


Après avoir constitué un dossier et être allée voir un avocat qui avait une "pile grosse comme ça d'histoires similaires", la jeune femme n'avait finalement pas porté plainte pour ne pas rester comme celle qui aurait eu un problème avec l'homme politique. 

Anne Mansouret, la mère de la jeune fille précise qu' "aujourd’hui, [elle] regrette d’avoir dissuadé [sa] fille de porter plainte contre DSK. (...) Après les faits, on a discuté, beaucoup parlé. Et finalement, elle a décidé, on a décidé, de ne pas lancer de procédure. Vous savez ma fille était très mal, mais Tristane est la filleule de la seconde femme de Dominique. C’était délicat pour des raisons familiales et amicales".

Pour l’élue socialiste, des années après les faits présumés, sa fille "est toujours bouleversée par ces faits. Cette nuit, je suis allée la voir à Paris pour la réconforter. C’est très dur pour elle".

Pour Anne Mansouret, Dominique Strauss Kahn souffre d'une addiction au sexe.

Paris Normandie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !