Allemagne : une centaine de plaintes enregistrées pour agressions sexuelles le soir du Nouvel An | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Allemagne : une centaine de plaintes enregistrées pour agressions sexuelles le soir du Nouvel An
©Reuters

Retour sur cette nuit d'horreur

Allemagne : une centaine de plaintes enregistrées pour agressions sexuelles le soir du Nouvel An

Selon un policier allemand, "des femmes fuyaient en larmes, les vêtements déchirés". Plus d'un millier d'hommes serait impliqué.

L'Allemagne est sous le choc : la police a enregistré 90 plaintes pour harcèlements et agressions sexuelles le soir du Nouvel An et s'attend à en recevoir d'autres. Une centaine de femmes se sont plaintes d'avoir été agressées par des groupes composés de 20 à 30 hommes, ivres parfois, dans la nuit du 31 décembre. Les agressions se sont produites essentiellement autour de la cathédrale et de la gare de Cologne, ainsi qu'à Hambourg, une ville située au Nord du pays. Selon le ministre de la Justice allemand Heiko Maas, "plus d'un millier de personnes" ont participé à ces actes d'une "dimension nouvelle".

"Touchée 100 fois sur 200 mètres"

Katja L, l'une des victimes, s'est confiée au journal Der Express. "J'ai été attrapée de partout. C'était un cauchemar. On criait et on leur donnait des coups mais ils n'arrêtaient pas. Je crois que j'ai été touchée au moins 100 fois sur 200 mètres". Un policier allemand raconte qu'"il y avait près de 2.000 personnes sur place dans un chaos indescriptible. Des fusées interdites explosaient à différents endroits. Des femmes fuyaient en larmes, les vêtements déchirés (...) Ces dernières ont également fait l'objet de vols de téléphones portables ou de porte-monnaie. De nombreux cas ont été répertoriés autour de la gare principale de Cologne".

Face à cette série massive d'agressions, la ministre de la Famille Manuela Schwesig a réagi et affirmé que l'Allemagne ne tolèrerait pas "des attaques visant des femmes, quel que soit leur genre". Selon la police, les victimes auraient décrit leurs agresseurs comme étant "d'apparence arabe ou nord-africaine". L'Allemagne qui a accueilli plus d'un million de migrants en 2015 appelle à ne pas faire d'amalgames.
 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !