Allemagne : le Parlement autorise le mariage homosexuel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne : le Parlement autorise le mariage homosexuel
©Reuters

A voté

Allemagne : le Parlement autorise le mariage homosexuel

Ce vendredi matin, l'Allemagne est devenu le 14e pays d'Europe à légaliser le mariage pour tous.

L'Allemagne est devenu le 14e pays d'Europe à légaliser le mariage pour tous. Ce vendredi matin, le Bundestag a adopté une proposition de loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe. Ce texte ouvre également l'adoption aux couples homosexuels. Dans le détail, 393 députés d’outre-Rhin ont voté oui (les trois partis de gauche représentés à la chambre basse du Parlement, les sociaux-démocrates, les écologistes et la gauche radicale, rejoint par certains députés CDU) et 226 ont voté non.

Jusqu'à présent, la CDU, le parti conservateur au pouvoir, s'était toujours opposée au mariage pour tous en tant que bloc. Mais Angela Merkel a récemment abandonné son opposition de principe et ouvert la voie au vote en annonçant lundi dernier dans une interview qu'elle laisserait à l'avenir les députés de son parti voter librement, sans consigne sur le sujet. Toutefois, alors que la chancelière allemande souhaitait un vote seulement après les prochaines élections législatives de fin septembre, "elle a été prise de vitesse par son partenaire minoritaire de coalition, le parti social-démocrate, qui a imposé un vote quelques jours après en s'alliant avec les deux autres mouvements de gauche de l'opposition représentés au Bundestag" rapporte Europe 1..

D’après plusieurs journalistes sur place, la chancelière a elle-même voté contre ce texte. La nouvelle loi, qui doit encore être validée par la chambre haute du Parlement pour entrer en vigueur, sans doute d'ici la fin de l'année

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !