Alain Juppé répond à Nicolas Sarkozy et indique ne pas vouloir faire partie "d'un comité naphtaline" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Alain Juppé établit les conditions du rassemblement
Alain Juppé établit les conditions du rassemblement
©REUTERS/Gonzalo Fuentes

ça commence

Alain Juppé répond à Nicolas Sarkozy et indique ne pas vouloir faire partie "d'un comité naphtaline"

Les deux hommes doivent se voir mercredi en tête à tête pour évoquer le rôle que jouera l'ancien Premier ministre au sein de l'UMP.

Trois jours après l'élection de Nicolas Sarkozy comme président de l'UMP, le rassemblement s'annonce compliqué. Du moins celui des ténors. François Fillon a déjà manifesté une certaine hostilité. Alian Juppé qui sera reçu mercredi par le président de l'UMP semble vouloir cette unité mais pas à n'impote quelle condition. Le maire de Bordeaux l'a d'ailleurs fait savoir ce mardi sur son blog.

"Il faut rassembler. Le mot est dans toutes les bouches. Il n’est pas inutile de préciser ce qu’on entend par là. D’abord rassembler la grande famille de l’UMP, c’est-à-dire respecter les hommes et les femmes qui la constituent, qui partagent les mêmes valeurs fondamentales mais qui expriment aussi des sensibilités pas toujours alignées sur une pensée unique. Il faut savoir gérer cette richesse" a recommandé le candidat aux primaires 2016.

Puis Alain Juppé plaide pour un rapprochement avec le centre. "Ensuite rassembler la droite et le centre, ce qui est depuis l’origine l’ADN de l’UMP. Nous avons échoué à garder de nombreux centristes en notre sein. Ils ont constitué leur propre parti, l’UDI. Il faut respecter leur spécificité mais leur proposer de construire ensemble une alliance équilibrée et efficace" argumente-t-il.

Le maire de Bordeaux met aussi en garde. "Ne nous trompons pas d’élection. Il ne s’agira pas en 2017 de régler les comptes de 2012, mais de construire un nouveau pacte politique, suffisamment inclusif pour réussir de difficiles réformes" explique-t-il. Alain Juppé indique ensuite qu'elle sera sa position en affirmant être "prêt à participer au renouveau de l’UMP" mais "non pas dans je ne sais quel comité naphtaline qu’on sortirait de l’armoire de temps en temps, mais là où se prendront les décisions dans un esprit résolument constructif".

Il prévient : "je dirai ce que je pense sur tous les grands sujets d’intérêt national et international (...) C’est la tâche que je m’assigne en 2015. Mes ateliers de travail sont installés. Ma plateforme collaborative fonctionne. J’irai régulièrement en province (le Bordelais que je suis aime bien ce mot…) pour rencontrer des concitoyens de tous milieux et les écouter. La moisson sera riche, j’en suis sûr, et à la disposition de tous". Les choses sont claires.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !