Alain Juppé accuse Nicolas Sarkozy d'aborder les sujets "par le petit bout de la lorgnette" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Alain Juppé accuse Nicolas Sarkozy d'aborder les sujets "par le petit bout de la lorgnette"
©Reuters

Point de vue

Alain Juppé accuse Nicolas Sarkozy d'aborder les sujets "par le petit bout de la lorgnette"

"Veut-on faire la courte échelle au Front national en focalisant tout sur le regroupement familial, les fichés S... voire le rétablissement du cumul des mandats?", s'interroge l'ancien Premier ministre.

Dans un billet publié sur son blog lundi 10 octobre, le maire de Bordeaux estime que Nicolas Sarkozy aborde les sujets "par le petit bout de la lorgnette", en proposant des référendums sur le regroupement familial et les individus fichés S.

Avec ce texte intitulé "Du bon usage du référendum", Alain Juppé assure que "les questions posées, telles qu'elles sont envisagées aujourd'hui, ne sont pas à la hauteur des enjeux". "Je dirais même qu'elles abordent le problème par le petit bout de la lorgnette", ajoute-t-il.

"Veut-on faire la courte échelle au Front national en focalisant tout sur le regroupement familial, les fichés S... voire le rétablissement du cumul des mandats?" s'interroge l'ancien Premier ministre, qui estime que la tenue de référendums au moment des élections législatives va "créer de la confusion dans les choix de nos concitoyens".

"Les propositions qui se succèdent ces jours-ci ne me semblent pas s'inscrire dans cette belle idée", du référendum tel que le général de Gaulle le concevait, regrette aussi Alain Juppé.

Le regroupement familial "concerne à peine plus de 10.000 personnes sur les 200.000 nouveaux arrivants sur notre sol (…) J'ai proposé de durcir les conditions de son application, mais il me semble qu'il serait excessif de le suspendre", rappelle-t-il. 

>>>> À lire aussi : Primaire de la droite : Alain Juppé sur France 2, "comment le meilleur d'entre nous" est devenu "le moins pire"

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !