Alain Juppé : "L'establishment a été remis en cause" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Alain Juppé : "L'establishment a été remis en cause"
©ERIC FEFERBERG / POOL / AFP

Dans l'actu

Alain Juppé : "L'establishment a été remis en cause"

La classe politique française a, ce matin encore, largement commenté l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Le sujet est évidemment sur toutes les lèvres. Alors que Donald Trump va devenir le prochain président américain, la classe politique française a réagi de différentes manières. Pour Alain Juppé, "il faut tirer les conséquences de cette élection, pas simplement en tirer des conséquences sur les personnalités est ridicule. L’establishment a été mis en cause. Mais autour de moi, quand je suis sur la scène avec mes six concurrents à la primaire il y a beaucoup d’establishment. Beaucoup ont été ministres et parfois même président de la République

.
Alain Juppé : "L'establishment a été remis en...par publicsenat

Après le séisme provoqué par l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, François Fillon a souhaité apaiser les esprits. "Donald Trump est le candidat d'un parti qui s'appelle le parti républicain et qui n'a rien d'un parti populiste", assure-t-il. "Il n'a rien d'un parti d'extrême-droite. Il a certes une façon de s'exprimer qui est décalée par rapport au parti républicain mais il est quand même le président d'un pays dans lequel qu'il y a des institutions. Ce que nous devrions tous faire, c'est retrouver notre calme, c'est juger Donald Trump à ses actes". Le candidat à la primaire de la droite fait "confiance à la démocratie américaine pour contenir les élans Donald Trump".


François Fillon : "il faut retrouver notre...par Europe1fr

Soutien de Nicolas Sarkozy, François Baroin était l'invité de RTL ce jeudi matin. Le maire de Troyes a considéré que tout était possible pour 2017 en France, et que la solution s'appelait Nicolas Sarkozy. "Si Trump, avec la campagne qu'il a menée, a été élu par une majorité d'Américains, si les Britanniques ont décidé de larguer les amarres malgré le fait que les sondages n'aient rien vu venir, c'est que tout est possible. Y compris en 2017. Je considère que le meilleur rempart est Nicolas Sarkozy par le courage qu'il affirme et le diagnostic qu'il pose", estime François Baroin.


François Baroin : "Si Trump a été élu, tout est...par rtl-fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !