Alain Juppé : "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Alain Juppé : "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir"
©Reuters

Pan !

Alain Juppé : "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir"

Invité sur BFMTV, le maire de Bordeaux est revenu sur sa condamnation pour "prise illégale d'intérêt" en 2004.

Cette fois, les coups se durcissent. Si Alain Juppé évite les attaques directes, il n'a pas réussi à retenir celle-ci. Interrogé sur sa condamnation en 2004, le maire de Bordeaux  a reconnu sur BFTMV qu'il se sentait "naturellement" visé par les critiques de Bruno Le Maire et Emmanuel Macron, qui réclament un casier judiciaire vierge pour être candidat. "Tout le monde connaît ma situation, je me suis exprimé et je crois que les Français m'ont compris et qu'ils m'ont relégitimé à plusieurs reprises", a-t-il souligné. "Vous savez en matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir."

Avant de se reprendre  immédiatement : "Non, non, c'est un propos général." Evidemment, c'est son rival Nicolas Sarkoy, mis en examen dans deux affaires distinctes (Affaire Bygmalion et affaire des écoutes).

A LIRE AUSSI - Pourquoi Alain Juppé réfléchit déjà à la meilleure manière de rassembler la droite à l'issue de la primaire

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !