Air cocaïne : l'évasion des deux pilotes aurait coûté plusieurs "dizaines de milliers d'euros" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Air cocaïne : l'évasion des deux pilotes aurait coûté plusieurs "dizaines de milliers d'euros"
©Capture d'écran/BFMTV

Le témoignage

Air cocaïne : l'évasion des deux pilotes aurait coûté plusieurs "dizaines de milliers d'euros"

Pascal Fauret et Bruno Odos ont quitté le sol dominicain sur un petit bateau de plaisance et ont atterri en France le 25 octobre dernier, alors qu'ils étaient assignés à résidence pour trafic de drogue.

"On a fait le travail de l’Etat et j’espère qu’on a bien fait", a déclaré Christophe Naudin à BFMTV. L'expert en sécurité aérienne qui a avoué avoir aidé les deux pilotes français accusés de trafic de drogue en République Dominicaine à fuir les Caraïbes, a chiffré l'opération à des "dizaines de milliers d'euros". "Il était nécessaire et indispensable, pour des questions d’assistance à personne en danger judiciaire, de monter une opération pour aller chercher nos amis, nos compatriotes", afin de "les ramener en France", a estimé Christophe Naudin, précisant que cette opération avait été réalisée "à la demande des proches des pilotes" et assistée "par un élu" (Aymeric Chauprade, eurodéputé FN).
"Qautre scénarios" ont été envisagés, a-t-il expliqué, l’un nécessitant "un hélicoptère", un autre "avec une vedette rapide", un troisième avec "des jet skis" et enfin "celui qui a été choisi au dernier moment, un transbordement avec une vedette rapide". "Une dizaine de personnes" aurait participé,  "beaucoup d’anciens marins", a-t-il précisé, et "quelques autres militaires" venant "du corps de l’aéronautique". 
Prétextant une balade en mer, Pascal Fauret et Bruno Odos ont quitté le sol dominicain sur un petit bateau de plaisance avec l'un des anciens marines et l'homme politique. Abordés par un gros bateau qui faisait partie du complot, ils ont ensuite navigué jusqu'aux Antilles, d'où ils ont pris l'avion pour la France avec de faux passeports. Pascal Fauret et Bruno Odos ont atteri à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle le 25 octobre dernier, avant de rejoindre leur foyer respectif. Condamnés à 20 ans de prison après que 26 valises contenant 680 kg de cocaïne aient été retrouvées le 20 mars 2013 dans le Falcon 50 qu'ils pilotaient, les deux pilotes ont décidé de fuir les Caraïbes à l'insu des autorités dominicaines. 
Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !