Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Bonne nouvelle

Agnès Buzyn promet 50 millions d’euros supplémentaires pour les Ehpad

Le personnel des établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad) dénonce des conditions de travail difficiles et les cadences infernales.

Le personnel des établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad) dénonce des conditions de travail difficiles et les cadences infernales. Une grève nationale doit même avoir lieu le 30 janvier à l'appel des principales organisations syndicales "pour l'augmentation des effectifs, gage de l'amélioration de la prise en charge des résidents". Invitée de RTL ce jeudi 25 janvier, Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités, a annoncé que le gouvernement va débloquer 50 millions d'euros supplémentaires à destination des structures en difficulté.

Mise en place "des structures d'appui pour aider les Ehpad en difficulté à se réorganiser"

En plus des 100 millions inscrits au budget 2018 de la Sécurité sociale, "nous ajoutons 50 millions d'euros qui vont être donnés aux Agences régionales de santé pour qu'elles puissent accompagner au cas par cas, en fonction des difficultés, les Epahd qui souffrent aujourd'hui d'un manque de moyens", a-t-elle déclaré.

>>> À lire aussi : Santé : Agnès Buzyn en passe de réinventer l’économie soviétique

"Je comprends que les Ehpad ne ressentent pas cette amélioration aujourd'hui", en raison du "temps de mise en œuvre", mais "les professionnels vont sentir la différence cette année", a assuré Agnès Buzyn, qui a précisé que cet argent sera attribué aux Agences régionales de santé (ARS) afin qu'elles accompagnent les Ehpad "qui souffrent d'un manque de moyens au cas par cas en fonction des difficultés". "Nous demandons également aux ARS de mettre en place des structures d'appui pour aider les Ehpad en difficulté à se réorganiser, voir comment ils peuvent coopérer entre eux. Parfois, c'est un problème d'isolement. Il y aura un Plan global d'accompagnement à la fois financier et technique", a ajouté la ministre. 

Lu sur RTL
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.