Afghanistan : neuf morts et une trentaine de blessés dans l'attaque de l'université américaine de Kaboul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les forces de sécurité afghanes interviennent à la suite d’une attaque sur le campus de l’université américaine d’Afghanistan à Kaboul, le 24 août.
Les forces de sécurité afghanes interviennent à la suite d’une attaque sur le campus de l’université américaine d’Afghanistan à Kaboul, le 24 août.
©REUTERS/Omar Sobhani

Drame

Afghanistan : neuf morts et une trentaine de blessés dans l'attaque de l'université américaine de Kaboul

Le mercredi 24 août, l'université américaine d'Afghanistan, basée à Kaboul, a été attaquée. Au bout de dix heures, la police a pris le contrôle de la situation en abattant les assaillants.

Dans la soirée du mercredi 24 août, deux hommes armés de fusils d'assaut et de ceintures d'explosifs ont participé à l'attaque, a déclaré le responsable du ministère de l'Intérieur. L’offensive a débuté à l’heure où de nombreux étudiants se trouvaient dans l’enceinte de l’université pour assister à des cours du soir. 

Les appels à l'aide sur les réseaux sociaux 

Plusieurs personnes s’étaient retrouvées prises au piège, envoyant des messages de détresse depuis l’intérieur du bâtiment où ils étaient enfermés. Parmi elles Massoud Hossaini, photographe d'Associated Press et lauréat du prix Pulitzer. Blessé, il a lancé plusieurs appels à l'aide : "Je suis blessé. Coincé avec 15 personnes dans une salle de classe. Les filles pleurent. Aidez-nous s'il vous plaît. C'est peut-être mon dernier tweet", a écrit  le jeune homme de 34 ans. Ses tweets ont été supprimés depuis. 

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !