Affaire Vincent Lambert : un nouveau recours des parents a été rejeté par le tribunal administratif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Affaire Vincent Lambert : un nouveau recours des parents a été rejeté par le tribunal administratif
©Fabrice COFFRINI / AFP

Justice

Affaire Vincent Lambert : un nouveau recours des parents a été rejeté par le tribunal administratif

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a rejeté un nouveau recours des parents de Vincent Lambert.

Le médecin de Vincent Lambert a engagé mardi un nouvel arrêt des soins, suite à la décision de la Cour de cassation le 28 juin dernier.

Les avocats des parents de Vincent Lambert avaient saisi en référé le tribunal pour "enjoindre" au docteur Vincent Sanchez, au CHU de Reims et à la ministre de la Santé de "respecter le caractère suspensif du recours pendant devant le comité des droits des personnes handicapées de l’organisation des Nations Unies". 

Ils considèrent que "violer les mesures internationales porte une atteinte irréversible au droit à la vie alors qu’un recours de droit international est pendant".

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a donc rejeté un nouveau recours en urgence des parents de Vincent Lambert. Ce patient est en état végétatif après avoir été victime en 2008 d’un accident de la route. La décision datée du 3 juillet précise que "le centre hospitalier universitaire de Reims et le docteur Sanchez ne sauraient être regardés comme commettant une illégalité manifeste en poursuivant à compter du 2 juillet 2019 la mise en oeuvre de la décision, légale, du 9 avril 2018 d’arrêter les traitements de nutrition et d’hydratation artificielles de Vincent Lambert". 

L’interruption des soins a été validée fin avril par le Conseil d’État et le recours des parents devant la Cour européenne des droits de l’Homme a échoué.

Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, s'est exprimée ce lundi devant le Conseil des droits de l’homme de l'ONU. Face à la communauté internationale, elle a lancé "un appel au secours". 

"Sans votre intervention, mon fils sera euthanasié".

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !