Affaire Penelope : François Fillon convoqué par la justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Penelope : François Fillon convoqué par la justice
©François NASCIMBENI / AFP

Enquête

Affaire Penelope : François Fillon convoqué par la justice

Il devrait être entendu par les juges le 30 mai prochain, selon Le Monde.

Selon Le Monde, François Fillon serait à nouveau convoqué par la juste le 30 mai prochain dans le cadre de l’enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse, Penelope, et de leurs enfants. "Lors de son interrogatoire de première comparution, le 14 mars, François Fillon avait refusé de répondre aux questions des magistrats, se contentant de lire une déclaration écrite dans laquelle il clamait son innocence et critiquait le rythme de la justice, ‘en plein cœur de la campagne présidentielle’", indique Le Monde. "Il s’était alors vu notifier sa mise en examen, notamment pour ‘détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux’", ajoute le média.

>>> A lire aussi : Mardi 24 janvier 2016, 17 h 39 : une dépêche AFP tombe... et précipite l'hyper favori François Fillon dans une chute infernale

L’information sur la mise en examen de Marc Ladreit de Lacharrière, révélée par Le Journal du dimanche (JDD) du 14 mai, a été confirmée au Monde, par une source proche de l’enquête. Il s’agit de la quatrième mise en examen prononcée dans cette enquête, après celle du candidat défait de la droite et du centre à la présidentielle, le 14 mars, puis celles de l’actuel maire de Sablé-sur-Sarthe, Marc Joulaud, le 24 mars, et de Penelope Fillon, le 28 mars.

>>> A lire aussi : C'était impossible et pourtant...Comment François Fillon a réalisé "l'exploit" de perdre la bataille pour la présidentielle

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !