Affaire Ferrand : l’association Anticor porte plainte pour relancer l’enquête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Ferrand : l’association Anticor porte plainte pour relancer l’enquête
©

Justice

Affaire Ferrand : l’association Anticor porte plainte pour relancer l’enquête

"Nous attendons l'ouverture d'une instruction, pour qu'il y ait un procès, car nous ne sommes pas d'accord avec l'analyse du procureur de la République de Brest", a expliqué Jean-Christophe Picard, président de l'association.

L'association anticorruption Anticor a déposé plainte mercredi à Paris pour relancer l'enquête qui visait le député LREM Richard Ferrand, près d'un mois après la décision de classement sans suite du parquet de Brest, a indiqué jeudi 9 novembre l'avocat de l'association.

L’enquête bientôt relancée ?

Cette plainte avec constitution de partie civile, déposée auprès du doyen des juges d'instruction du pôle financier de Paris, vise à obtenir la désignation d'un magistrat pour enquêter sur l'affaire de l’acquisition d’un bien immobilier par la compagne du chef de file des députés LREM et loué ensuite aux Mutuelles de Bretagne, dont il était alors le directeur général.

Cette plainte porte sur des faits présumés de "prise illégale d'intérêts", et "recel et complicité de ce délit". "Nous attendons l'ouverture d'une instruction, pour qu'il y ait un procès, car nous ne sommes pas d'accord avec l'analyse du procureur de la République de Brest", a expliqué Jean-Christophe Picard, président de l'association Anticor.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !