Affaire du Carlton : DSK se confie et estime qu'il n'y "a rien dans ce dossier" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Affaire du Carlton : DSK se confie et estime qu'il n'y "a rien dans ce dossier"
©Reuters

Confidences

Affaire du Carlton : DSK se confie et estime qu'il n'y "a rien dans ce dossier"

Selon lui, les filles ont été influencées par les questions posées au tribunal. Il espère être relaxé.

Dominique Strauss-Kahn s'est exprimé ce mardi matin. L'ancien patron du FMI s'est confié à l'envoyée spéciale d'Europe 1 à Lille et à une journaliste de l'Obs. Pendant quelques minutes, ils ont pu avoir son ressenti après le réquisitoire du procureur dans l'affaire du Carlton de Lille dans laquelle il était poursuivi pour proxénétisme aggravé.

Et selon les journalistes, DSK était "détendu". L'ex-ministre leur a expliqué "que cela fait trois ans qu'il sait qu'il n'y a rien dans ce dossier". "Vous avez lu les PV ? C'est graveleux, c'est graveleux..." indique-t-il. Pour lui, "les filles revisitent leurs souvenirs". Europe 1 écrit qu'il "raconte que tout s'est très bien déroulé" lorsqu'il a rencontré Jade, l'une des prostituées et que "selon lui, l'épisode douloureux de leur précédente rencontre ne s'est pas exactement passé comme elle la dit à la barre". 

Selon lui, les filles ont été influencées par les questions posées au tribunal. "Ces filles, ce qui les a le plus détruit, ce n'est pas cette histoire, c'est le déballage qu'il y a eu dans la presse pendant trois ans. D'ailleurs, elles l'ont toute dit" assène DSK. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !