Affaire Bygmalion : Jean-François Copé entendu par les enquêteurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Francois Copé, secrétaire général de l'UMP pendant la campagne de 2012 nie depuis le début de l'affaire avoir été au mis au courant du système de double facturation
Jean-Francois Copé, secrétaire général de l'UMP pendant la campagne de 2012 nie depuis le début de l'affaire avoir été au mis au courant du système de double facturation
©Reuters

Bygmalion, suite et sans doute pas fin

Affaire Bygmalion : Jean-François Copé entendu par les enquêteurs

L'ancien président de l'UMP a été entendu mardi dans le cadre de l'enquête portant sur le système de double facturation mis en place pendant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

Le député-maire de Meaux Jean-François Copé a été entendu mardi en audition libre par les enquêteurs dans le cadre de l'affaire Bygmalion portant sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. L'ancien président de l'UMP a été entendu concernant le système des fausses factures émises par l'agence de communication Bygmalion fondée par Bastien Millot, son ancien directeur de cabinet lorsqu'il était ministre entre 2002 et 2007. 

Les fausses factures permettaient à l'UMP de dépasser le plafond de 22,5 millions d'euros pour une campagne présidentielle autorisé par la Commission nationale des comptes de campagne (C.N.C.C.F.P.). L'affaire Bygmalion est tentaculaire avec près de 13 personnalités de la campagne de Nicolas Sarkozy et de la société Bygmalion mises en examen. L'affaire avait été révélée par l'hebdomadaire Le Point en mars 2014 et par les révélations de Jérome Lavrilleux à la télévision. 

Jean-Francois Copé, secrétaire général de l'UMP pendant la campagne de 2012 nie depuis le début de l'affaire avoir été au mis au courant du système de double facturation, comme l'ont confirmé plusieurs cadres de l'UMP, devenu Les Républicains en juin. Le maire de Meaux tente actuellement un retour sur la scène politique avec la réactivation de son club Génération France, et envisagerait une candidature aux primaires de la droite en 2016.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !