A partir du 13 août 2015 à 23h59, la Terre aura épuisé toutes ses ressources annuelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Selon Global Footprint Network, il faudrait 1,6 planète pour subvenir aux besoins actuels de l'humanité.
Selon Global Footprint Network, il faudrait 1,6 planète pour subvenir aux besoins actuels de l'humanité.
©

Mort à crédit

A partir du 13 août 2015 à 23h59, la Terre aura épuisé toutes ses ressources annuelles

L'ONG Global Footprint Network s’alarme du fait que le "jour du dépassement" symbolisant la date à laquelle l'homme a consommé tout ce que la Terre pouvait produire tombait chaque année de plus en plus tôt.

Selon l'ONG américaine Global Footprint Network, fondée en 2003 aux Etats-Unis, toutes les ressources naturelles renouvelables que la Terre peut produire en une année auront été consommées ce jeudi 13 août. L'ONG nomme "le jour du dépassement" la date symbolique au-delà de laquelle l'humanité puisera dans les réserves naturelles de la Terre de façon irréversible et condamnera à long terme notre monde à devoir rationner ses ressources. L'ONG américaine s'alarme du fait que ce jour tombe de plus en plus tôt chaque année (3 novembre en 1980, 13 octobre en 1990, 1er novembre en 2000, 21 août en 2010, 18 août en 2014).

Le Global Footprint Network  créateur du concept d'empreinte écologique souhaite interpeller sur la raréfaction des ressources sur Terre. En 1970, le jour du dépassement n'était survenu que le 23 décembre et depuis sa date n'a fait que régresser. Selon l'ONG, il aura fallu moins de huit mois à l'humanité pour consommer toutes les ressources naturelles renouvelables que la Terre peut produire en un an. Selon Global Footprint Network, il faudrait 1,6 planète pour subvenir aux besoins actuels de l'humanité.

L'ONG effectue son calcul à partir de l'empreinte carbone, les ressources consommées pour la pêche, l'élevage, les cultures, la construction ainsi que l'eau. En 2030, si les émissions mondiales de gaz carbonique en CO2 ne baissent pas, le jour du dépassement ou les ressources auront été consommées tombera le 28 juin. En revanche, selon l'ONG "si nous réduisons nos émissions de CO2 de 30%" par rapport à leur niveau actuel, le jour du dépassement sera reculé au 16 septembre".

Lu sur TF1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !