A l'approche des Antilles, l'ouragan Maria passe en catégorie trois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
L'ouragan Irène
L'ouragan Irène
©REUTERS/Ho New

Alerte

A l'approche des Antilles, l'ouragan Maria passe en catégorie trois

La Guadeloupe a été placée en alerte rouge et la Martinique en vigilance violette, selon Météo France.

Mise à jour 18h : La Guadeloupe a été placée en alerte rouge et la Martinique en vigilance violette, selon Météo France. L'ouragan passe en catégorie 3 !

Alors que l'arc antillais se relève à peine du désastre Irma, un autre ouragan devrait toucher les îles des Caraïbes en ce début de semaine. La tempête Maria vient ainsi de se transformer en ouragan de catégorie 1 et risque de se renforcer avant de passer près de la Guadeloupe et la Martinique. Les deux îles ont été placées en alerte orange par Météo France.

"L'ouragan Maria représente une menace directe sur les îles de l'arc antillais qu'il devrait traverser en cours de nuit de lundi à mardi probablement à proximité immédiate de la Dominique et la Guadeloupe et probablement en tant que catégorie 2" explique Météo France. Si la puissance de l'ouragan n'a rien à voir avec Irma (catégorie 5), des vents très violents sont attendus. "Cette menace doit être prise très au sérieux car il faut s'attendre à des conditions dangereuses à l'occasion de son passage" souligne la préfecture de Guadeloupe dans un communiqué.

Saint-Martin et Saint-Barthélemy, détruites par Irma, devraient échapper au cœur de l'ouragan. "Le passage au plus près, probablement entre 100 et 150 km au Sud des Iles de St-Martin et St-Barthélémy devrait avoir lieu dans la nuit de mardi à mercredi" précise Météo France. "A cette distance, Saint-Martin et Saint Barthélémy devraient échapper au cœur de l’Ouragan, c’est à dire là où les vents sont les plus violents."

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !