70 ans de la Sécurité sociale : François Hollande rend hommage aux partenaires sociaux et tacle Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
70 ans de la Sécurité sociale : François Hollande rend hommage aux partenaires sociaux et tacle Nicolas Sarkozy
©Reuters

Happy birthday !

70 ans de la Sécurité sociale : François Hollande rend hommage aux partenaires sociaux et tacle Nicolas Sarkozy

Le président a également profité de l'occasion pour évoquer le tiers payant généralisé, supprimé ce mardi de la loi santé par le Sénat.

La sécurité sociale a fêté ses 70 ans à la maison de la Mutualité à Paris ce mardi. Pour l'occasion, des personnalités politiques, ainsi que des acteurs de la protection sociale, des historiens et des partenaires sociaux étaient réunis pour "réfléchir sur le sens et l'avenir de la Sécurité sociale en France et à l'étranger", selon les organisateurs.
Ouverte par la ministre de la Santé Marisol Touraine, cette rencontre a été clôturée par François Hollande, qui a glissé quelques mots en faveur du tiers payant que le Sénat a supprimé de la loi Santé plus tôt dans la journée. "Le tiers payant fait l'objet de beaucoup d'interrogations et c'est légitime", a déclaré le président. "Cela ne pourra être fait que si des solutions techniques sont simples et permettent aux médecins d'avoir la garantie qu'ils seront payés de leurs actes dans un délai aussi court que possible", a-t-il ajouté. "C'est la condition pour que ce système puisse être viable et accepté".
Au cours de son allocution, François Hollande a rendu hommage au dialogue social, au paritarisme et aux partenaires sociaux, se fendant d'un petit pic à l'encontre de Nicolas Sarkozy en prenant parti pour "les corps intermédiaires". "Moi je ne m'en prends pas aux partenaires sociaux, aux corps intermédiaires. Il nous faut des interlocuteurs".
Lu sur France tv Infos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !