500 000 Brésiliens seraient consommateurs de produits liés au IIIe Reich | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Copacabana Brésil
Copacabana Brésil
©MAURO PIMENTEL / AFP

Admirateurs d'Hitler

500 000 Brésiliens seraient consommateurs de produits liés au IIIe Reich

Mais c’est en ligne que les néonazis sont les plus actifs

Au Brésil, ces dernières années, le nombre de scandales impliquant des admirateurs du IIIe Reich a explosé dans le pays. Pour certains spécialistes, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg souligne Le Monde.

"Selon la chercheuse Adriana Dias, spécialiste du sujet, le nombre de « cellules néonazies » aurait bondi de 75 à 530 au Brésil entre 2015 et 2021. En tout, quelque 500 000 Brésiliens seraient consommateurs de produits liés au IIIe Reich (éditions de Mein Kampf, bustes de Hitler, brassards, drapeaux…)."

"Mais c’est en ligne que les néonazis sont les plus actifs. L’ONG Safernet a observé sur la même période une augmentation de 600 % des dénonciations pour apologie du nazisme sur Internet. La Toile locale déborde de groupes Telegram, où les participants se saluent à l’envi d’un « Heil Hitler », et s’échangent vidéos négationnistes ou même des « GIF » de chats faisant le salut fasciste." précise Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !