Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Illustrations

Crise de la cinquantaine

47,2 ans : l'âge moyen où les hommes seraient les moins heureux au cours de leur vie

Il existe bien un âge critique ! Selon une enquête du professeur David Blanchflower du Dartmouth College, c'est à l'âge de 47,2 ans que les Hommes connaîtraient un mal-être extrême dans leur vie.

L'âge moyen où l'on se sent misérable existe selon une nouvelle étude économique fait par le professeur David Blanchflower du Dartmouth College.  Le chercheur a identifié l'âge critique moyen à 47,2 ans (une période où la tristesse est à son maximum), rapporte le site Bloomberg. L'enquête a été publiée ce lundi 13 janvier 2020 par le National Bureau of Economic Research (NBER).

"Courbe du bonheur" : une étude qui comprend en tout 132 pays 

Pour ce faire, l'homme a étudié les données de 132 pays afin de mesurer la relation entre le bien-être et l'âge. Le chercheur a conclu que dans chaque pays, il existe une "courbe de bonheur" formant un U au cours de la vie. Celle-ci atteint son niveau le plus bas niveau dans les pays en développement à 48,2.

"La trajectoire de la courbe est vraie dans les pays où le salaire médian est élevé mais aussi là où il ne l'est pas. Elle est aussi valable là où les gens ont tendance à vivre plus longtemps et là où ils ne vivent pas aussi longtemps", a écrit David Blanchflower dans son étude. 

"Courbe du bonheur" : une recherche pertinente au vu de nos sociétés actuelles

La recherche se fait à un moment important de notre siècle. En effet, une majorité des sociétés actuelles prennent de plus en plus conscience de l'importance de protéger la santé mentale de ses citoyens. Particulièrement, depuis la montée rapide de la mondialisation et les différentes crises financières qui deviennent récurrentes. Par ailleurs, le professeur ajoute que les personnes qui ont du mal à finir leur fin de mois, qui ont peu de ressources financières à cet âge (environ 47 ans) sont très vulnérables. Ces informations proviennent d'une une autre étude du professeur, également publiée par le NBER ce lundi.

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.