2022 : Marine Le Pen veut rassurer les épargnants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen
Marine Le Pen
©AFP

Réalisme électoral

2022 : Marine Le Pen veut rassurer les épargnants

Dans une tribune, la patronne du Rassemblement National se dit favorable au remboursement de la dette

"Oui, une dette doit être remboursée. Il y a là un aspect moral essentiel. A partir du moment où un Etat souverain fait appel à une source de financement extérieure, sa parole est d’airain. Il s’organise pour rembourser sa dette contre vents et marées. La Banqueroute des Deux Tiers de 1797 est un précédent révolutionnaire lointain qui n’a pas vocation à se renouveler dans notre France contemporaine. Qui paie ses dettes s’enrichit." écrit Marine Le Pen dans une tribune publiée par le quotidien l'Opinion.

Marine Le Pen ajoute : "L’importance d’une dette publique ne peut se juger que par rapport à la capacité d’une nation de la rembourser. La référence au PIB n’est pas le bon indicateur de la capacité de remboursement de la sphère publique. Celle-là doit être appréciée par rapport aux marges de manœuvre permettant de couvrir le service de la dette : excédents budgétaires, réduction des dépenses publiques, augmentation des impôts et refinancement de la dette".

Pour Les Echos : "Rassurer les détenteurs d'un patrimoine financier et tenter de gagner en crédibilité sur le plan économique, pour attirer à elle l'électorat de droite conservatrice encore resté chez Les Républicains. Les objectifs de la tribune de Marine Le Pen publiée lundi dans le quotidien « L'Opinion » sont clairs".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !