2017 : Manuel Valls et Alain Juppé favoris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
A droite et au centre, Alain Juppé devance Nicolas Sarkozy et François Fillon.
A droite et au centre, Alain Juppé devance Nicolas Sarkozy et François Fillon.
©Reuters

Marathon présidentiel

2017 : Manuel Valls et Alain Juppé favoris

Manuel Valls est préféré à François Hollande par les sympathisants de gauche et Alain Juppé à Nicolas Sarkozy par ceux de droite, selon un sondage Ifop pour le JDD.

Quand le challenger - qui n'est même pas officiellement dans la course - devient favori... 35 % des sympathisants de gauche placent le Premier ministre en tête de leurs souhaits (devant Martine Aubry à 28% puis… François Hollande à 22%), selon un sondage publié ce dimanche dans le JDD. Alors qu'il avait obtenu 5,63 % des suffrages exprimés lors de la primaire 2011 du PS, il est même choisi par 45 % des sympathisants du parti !

Face à lui, 40 % des "sympathisants de la droite et du centre" font d'Alain Juppé le candidat dont ils souhaitent la victoire lors de la primaire.  pour 2017 à l'issue de la primaire. Il devance Nicolas Sarkozy, qui récolte 35% des suffrages. Suivent Bruno Le Maire (14%) et François Fillon (11%). Le maire de Bordeaux fait le plein auprès des sympathisants du MoDem (66%) et de l'UDI (56%). A l'inverse, chez les sympathisants des Républicains, Nicolas Sarkozy récolte 52 % des suffrages et Alain Juppé 30%.

"A gauche, l'outsider Valls marque d'autant plus de points qu'il s'est engagé, en échange de son maintien à Matignon jusqu'en 2017, à jouer loyalement le jeu d'une candidature de François Hollande", analyse Le JDD. "Et à droite, l'intéressé en est conscient, rien n'est joué pour Alain Juppé", poursuit le journal.

Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, n'exclut pas à gauche la constitution d'un "ticket" Hollande-Valls. "À l'automne 1980, les sondages donnaient Rocard gagnant et, à l'automne 1994, Balladur. La présidentielle est plus un marathon qu'un sprint", philosophe le JDD.

Lu dans le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !