Les talibans jurent de venger le massacre du militaire américain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les talibans jurent de venger le massacre du militaire américain
©

Bavure

Les talibans jurent de venger le massacre du militaire américain

Les troupes étrangères présentes en Afghanistan sont prévenues : les attaques contre elles vont redoubler, selon un communiqué.

[Mis à jour le 12/03/2012 à 8h30]

Les talibans ont juré lundi de venger le massacre de 16 civils afghans, dont des femmes et des enfants, promettant de redoubler leurs attaques contre les "sauvages américains malades mentaux".

Les talibans "vont se venger chacun des martyrs tués sauvagement par les envahisseurs", lit-on sur le site internet des insurgés islamistes à l'évocation du carnage de dimanche, que le président américain Barack Obama a qualifié de "tragique et consternant", promettant une "enquête exhaustive". 

[Article initial]

C'est un incident tragique de plus qui ne risque pas d'améliorer les rapports entre les forces armées internationales et la population afghane, déjà détérioriés par l'affaire des exemplaires du Coran brûlés.

Dimanche, un soldat américain a tué et brûlé sans raison 16 civils afghans dans la province de Kandahar, au sud du pays. Parmi les victimes, un journaliste de l'AFP a pu compter des femmes et de très jeunes enfants.

Un responsable de la coalition raconte que le soldat est sorti de sa base vers 3 heures du matin avant de se mettre à tirer. Il est ensuite rentré dans son bureau, puis a été placé en détention. Ses motivations sont encore inconnues.

Les Etats-Unis ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, et assuré procurer "le plus haut niveau de soin" aux blessés.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !