1,5 million de Français reçoivent une eau polluée au robinet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'accès à l'eau potable s'améliore en France
L'accès à l'eau potable s'améliore en France
©Flickr / esquimo_2ooo

Pas la mer à boire

1,5 million de Français reçoivent une eau polluée au robinet

"Près de 98% ont accès tout le long de l’année à une eau de bonne qualité", précise l’UFC-Que Choisir.

Les progrès sont sensibles depuis deux années mais des zones d’ombre persistent. L’UFC-Que Choisir a en effet pointé du doigt le fait que près d’1,5 million de Français reçoivent de l’eau trop polluée au robinet. Pour autant, "près de 98% ont accès tout le long de l’année à une eau de bonne qualité". L’association de consommateurs se réjouit donc que 280 000 personnes supplémentaires ont pu bénéficier d’une eau conforme à la réglementation sur les six critères que sont la qualité bactériologique, teneur en aluminium, pesticides, nitrates, sélénium et radioactivité.

Néanmoins, l’UFC-Que Choisir regrette qu’1,48 million de consommateurs "continuent à payer pour une eau non conforme", s’appuyant ainsi sur les résultats d’analyses publiés, commune par commune, par le ministère de la Santé pendant deux ans. La première responsable reste l’agriculture. En effet, un tiers des pollutions proviennent des défauts dans le traitement de l’eau. Quelque 500.000 Français, résidant majoritairement en zones rurales et de montagnes, sont concernés par un problème dû "à la vétusté des réseaux ou le manque de surveillance" des équipements. Toutefois, la qualité de l’eau est bien meilleure dans les zones urbaines car les pollutions sont "majoritairement retrouvées dans des petites communes" rurales, d’après l’UFC-Que Choisir.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !