Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

En campagne

"De vous à moi" : Alain Juppé se confie dans un nouveau livre

Dans ce nouvel ouvrage, l'ancien Premier ministre écrit avoir agi "en homme libre, déterminé à contribuer au succès de sa famille politique, mais qui n'entend pas acquiescer, le petit doigt sur la couture du pantalon, à toutes les prises de position d'un parti, y compris le sien".

Après avoir déjà publié trois livres consacrés à son programme, le candidat à la primaire des Républicains sortira vendredi 9 septembre un nouvel ouvrage baptisé "De vous à moi", qui se veut plus personnel que les précédents. L'ancien Premier ministre y évoque sa vie, ses valeurs, sa vision de la France et du gaullisme.

Afin d'atteindre le public le plus large, ce livre sera publié en version électronique, et disponible gratuitement. Le Figaro en publie ce jeudi plusieurs extraits en exclusivité. 

"À certaines époques de ma vie, je me suis senti bien seul. Ce fut le cas en 1995-1997, premier ministre rejeté par l'opinion et que la foule brûlait en effigie après l'avoir encensé. Ce fut bien sûr le cas en 2004, époque où j'ai traversé une très dure épreuve judiciaire. Les Français l'auraient-ils oublié qu'il se trouverait toujours quelqu'un, adversaire ou "ami" politique, pour le leur rappeler… Au moins savent-ils que mon honnêteté personnelle n'a jamais été en cause et que j'ai incarné, à mon corps défendant, un système qui n'avait que trop duré", écrit le maire de Bordeaux. 

Dans ce nouvel ouvrage, Alain Juppé estime avant tout avoir mené sa carrière politique "en homme libre, qui reconnaît les avancées, les réussites du quinquennat de Nicolas Sarkozy, mais qui est également conscient des erreurs, des échecs et des renoncements, souvent liés à un certain style d'exercice du pouvoir (…) En homme libre, déterminé à contribuer au succès de sa famille politique, mais qui n'entend pas acquiescer, le petit doigt sur la couture du pantalon, à toutes les prises de position d'un parti, y compris le sien".

>>>> À lire aussi : Juppé/Sarkozy : "Ô duel tant désiré"… par les médias. Mais la route est encore longue pour les deux protagonistes

 

Le sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !