Zapping Éco : Serge Metz, Taxis G7 - Laurent Magnin, XL Airways et les tweets du matin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Zapping Éco : Serge Metz, Taxis G7 - Laurent Magnin, XL Airways et les tweets du matin
©Les Echos

Tout ce qu'il faut retenir

Zapping Éco : Serge Metz, Taxis G7 - Laurent Magnin, XL Airways et les tweets du matin

Le Replay

Serge Metz était l’invité de Radio Classique ce matin. Le président de Taxis G7 était interrogé sur le projet de loi encadrant l’activité des taxis et des VTC. Voté aujourd’hui à l’Assemblée, le texte devrait mettre fin à plusieurs mois de conflit entre les deux professions. Pour Serge Metz, la loi "ne nous donne absolument pas gain de cause. Le texte précise un certain nombre de choses et encadre un peu mieux la profession de VTC." Le dirigeant de G7 regrette que la loi "ne change rien du point de vue de la géolocalisation" des voitures de tourisme avec chauffeurs. Pour Serge Metz, "c’est le non-respect de la loi elle-même qui pose problème. Ce qui rend fou les taxis, ce n’est pas la concurrence. Les VTC ne nous font pas peur, c’est le non-respect de la réglementation." Le patron des taxis reconnait toutefois que "la concurrence" des VTC "a permis d’améliorer le service et certaines prestations" des taxis.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui à dit ?

« Le pavillon français du transport aérien s’effondre, on se casse la gueule ! »

Réponse : Laurent Magnin sur BFM Business ce matin. Le président de XL Airways était intérogé sur la grève chez Air France. Ce dernier estime que "les pilotes doivent donner l’exemple. Avec cette grève, il vont fusiller l’embauche des pilotes français pour 10 ans". Et pour cause, Laurent Magnin dénonce le perte de vitesse de l’industrie aérienne française. "Dans une mondialisation brutale, cette grève est d’une autre époque. Nous avons un écart de productivité de 15% à 20% par rapport aux compagnies aériennes du Golf, notre pavillon s’effondre, si l’on ne fait rien, on va juste mourir."

Les Tweets :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !