Vous vous souvenez de Mennel (The Voice) ? Elle a enlevé son voile et aux yeux de milliers de ses admirateurs est devenue une sale kouffar ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Vous vous souvenez de Mennel (The Voice) ? Elle a enlevé son voile et aux yeux de milliers de ses admirateurs est devenue une sale kouffar !
©

Avant, après...

Vous vous souvenez de Mennel (The Voice) ? Elle a enlevé son voile et aux yeux de milliers de ses admirateurs est devenue une sale kouffar !

Elle est descendue de son piédestal mais c'est elle, et elle seule, qui l'a décidé.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Quand elle chanta Hallelujah dans The Voice, elle fut plébiscitée. Son interprétation était en tout point magnifique. Mais ce n'est pas pour ça qu'elle déclencha l’enthousiasme. Ses dizaines de milliers de fans ne s'intéressaient pas à sa chanson.

Ce qui les transporta de joie et d’allégresse, c'était autre chose : le voile de Mennel. Enfin, elle rejoignait la oumma et portait fièrement, comme un défi, les valeurs de l'Islam. Elle devenait leur et leur sœur.

Puis, les années ayant porté conseil, Mennel décida d'enlever son voile. Elle avait compris que ce bout de tissu signait l'asservissement de la femme.

Mennel, à l'époque où elle était encore voilée, avait épousé un musulman intégriste. La musique étant interdite par le Coran, il la somma de ne plus chanter. C'en était trop. Elle divorça et apparut les cheveux au vent.

Une provocation manifeste. Ils furent des dizaines de milliers de croyants à se désabonner de son compte. Avec des insultes soigneusement choisies. Ainsi, elle passa du statut de sœur à celui de « sale pute » et de « sale kouffar ».

On sait que le Coran prévoit la mort pour l'apostasie. Enlever son voile n'est pas loin de ce crime affreux... Naguère, une officine de la droite extrême inventa ce slogan : « la France, tu l'aimes ou tu la quittes ». Les troubadours de nos cités en ont concocté un autre : « le voile, tu le mets et tu ne le quittes pas ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !