Vortex polaire sur l'Amérique du nord : les incroyables images de la vague de froid vue de l'espace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Image capturée le 2 janvier 2014.
Image capturée le 2 janvier 2014.
©NASA

Glaçant

Vortex polaire sur l'Amérique du nord : les incroyables images de la vague de froid vue de l'espace

Avec des températures atteignant jusqu'à -37°C (-53°C ressentis) par endroits, le nord de l'Amérique grelotte depuis plusieurs jours. Mais le redoux devrait progressivement s'amorcer.

Les Etats-Unis n'avaient pas connu ça depuis 20 ans. Le service de météorologie américain (NWS) a relevé en début de semaine des températures de 10 à 20°C inférieures aux normales saisonnières dans le Midwest et l'est du pays. Dans le Montana, le mercure a plongé à -53°C en température ressentie. 

La bonne nouvelle ? La vague de froid qui a enveloppé une bonne partie du nord de l'Amérique a commencé à laisser place à des températures plus clémentes. Mercredi, le thermomètre ne dépassait toutefois pas -6°C à New York. A Washington, il faisait -3°C dans la journée et -9°C à Chicago. 

Il a fait si froid en début de semaine que le zoo de Chicago a préféré rentrer son ours polaire, de peur que la couche de graisse censée le protéger ne soit pas assez épaisse.

3 janvier

Au total, quelque 18 000 vols ont été annulés aux Etats-Unis depuis jeudi dernier.

4 janvier

Le responsable de ces températures polaires a un nom : le vortex polaire. Il s'agit d'une sorte de grand tourbillon qui, en temps normal, tourne à vitesse rapide et maintient l'air froid au-dessus de l'Arctique. Problème : ce vortex s'est déformé et a ralenti. Du coup, l'air froid qu'il emprisonne est descendu plus au sud.

6 janvier

En première ligne de cette vague de froid historique, la ville d'Embarrass, dans le Minnesota, qui a enregistré les températures les plus froides du pays, avec un pic à -37°C, dépassant ainsi celles enregistrées récemment par une sonde... sur la planète Mars.

7 janvier

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !