Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Récapitulatif de l'affaire

Vol MH370 : ce que l'on sait du débris d'avion retrouvé à la Réunion

Le débris d'avion découvert sur la rive orientale de la Réunion pourrait bien être le premier élément jamais retrouvé du Boeing 777 de la Malaysie Airlines disparu le 8 mars 2014.

Un débris d'avion long de deux mètres retrouvé à la Réunion et ressemblant à une aile, a relancé les spéculations autour de la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Lorsqu'il l'a aperçu dans les vagues ce matin là vers 9 heures, Johnny Bègue a tout de suite su qu'il s'agissait d'un débris d'avion. Il a alors appelé ses collègues de l'association Environnement et Economie de l’Est et tous, sont parvenus à extraire le débris de l'océan.

Des experts aéronautiques malaisiens sont attendus à La Réunion. Le débris sera transporté en France, en fin de semaine pour définir s'il faisait partie du Boeing disparu. Il sera expertisé dans un laboratoire spécialisé de Toulouse, dans une antenne de la Direction générale de l’armement (DGA).

D'après Joël Sudre, ingénieur océanographe au CNRS, interviewé par Le Parisien, le Courant Equatorial Sud (SEC) a très bien pu faire voyager des débris du Boeing 777 de Malaysia Airlines de l'Australie à La Réunion, et les images satellites de ce courant enregistrées depuis le crash devraient permettre de localiser rapidement la zone de l'accident.

En outre, ce jeudi matin, un journaliste de Réunion 1ère, a révélé sur Twitter qu'une valise a également été découverte sur le littoral de Saint-André, à proximité du lieu où le débris d'avion a été retrouvé la veille. Ce sont des employés d'une association qui ont mis la main sur l'objet alors que ce dernier avait échoué sur le littoral. Voici la preuve par l'image :

Une enquête a  été ouverte pour définir si le débris est un morceau de l'épave du mystérieux Boeing 777 qui n'a à ce jour, jamais été retrouvée. L'Australie qui mène les recherches dans l'océan indien s'est jointe à l'enquête française. Le ministre malaisien des transports, Dato Sri Liow Tiong Lai, a lui estimé que la situation géographique était parfaitement  "cohérente avec ce que nous savons sur les courants et les informations données par les satellites". Il a également affirmé qu'il était très probable que le débris retrouvé soit en effet, la partie d'un appareil Boeing 777. Le premier ministre malaisien, Najib Razak, lui a emboîté le pas en déclarant que cette pièce appartenait "très probablement" à un Boeing 777.

Le mystère #MH370 s'épaissit http://t.co/UoD6GgqWvp pic.twitter.com/5GFU0ZnbV2

Le débris sera expertisé en France

Tout porte à croire que cette piste pourrait être le premier élément du vol MH370 jamais retrouvé. La disparition du Boeing était survenue après une heure de vol alors qu'il reliait Kuala Lampour à Pékin, le 8 mars 2014. Les autorités australiennes ont cependant préféré restées prudentes et travaillent avec la compagnie aérienne Malaysia Airlines pour lever le voile sur ce mystère. Le Bureau d'enquêtes et d'accidents (BEA) a indiqué dans un communiqué  avoir "été saisi afin de coordonner l'enquête française et l'enquête internationale, conduite notamment par les experts malaisiens et australiens".

De plus en plus de personnes croient en la découverte d'un élément du vol #MH370, et vous ? http://t.co/HJWAtrbkRB pic.twitter.com/q6n8zZWkBj

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a "été saisi afin de coordonner l'enquête française et l'enquête internationale, conduite notamment par les experts malaisiens et australiens", a indiqué la préfecture de La Réunion.

#MH370 Regardons les étonnants parcours de #buoys trackés depuis 16 mois... pic.twitter.com/0SMEWbqX1C

 

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.