L'Antarctique en rase motte : le film qui montre le continent blanc comme on ne l'a jamais vu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'Antarctique en rase motte : le film qui montre le continent blanc comme on ne l'a jamais vu
©

Frissons

L'Antarctique en rase motte : le film qui montre le continent blanc comme on ne l'a jamais vu

Un vidéaste italien a survolé l'Antarctique en hélicoptère. Ses images montrent un paysage torturé par le climat de toute beauté.

On l'avait déjà admiré depuis l'espace et il faut reconnaître qu'en se rapprochant, l'Antarctique reste fascinant.

Rasant la surface du continent blanc à bord d'un hélicoptère, le photographe italien Enrico Sachetti a pris des images d'une beauté glaçante. Le tournage, qui a eu lieu en novembre dernier, devait servir à la Fondation italienne pour la science afin de documenter ses recherches. Le résultat montre à quel point les conditions climatiques extrêmes ont transformé la surface de glace en canyons noueux et en caves effrayantes… Et il est bien agréable de regarder le résultat au chaud, confortablement installé.

The Seventh Continent from enrico sacchetti on Vimeo.

A lire aussi : Antarctique : des scientifiques anglais découvrent une ancienne chaîne de montagnes géante sous sa glace

Les amateurs de sensations fortes pourront poursuivre l'exploration avec ces images de Ramon Navarro, parti surfer deux semaines en Antarctique dans le cadre du projetRed Bull Surfing Antarctica.  

A lire aussi : Sans calotte : quand la NASA nous dévoile à quoi ressemblerait l’Antarctique sans la glace

Enfin, dernières nouvelles en provenance du continent blanc : ce week-end, la Chine a inauguré sa quatrième station de recherche sur l'Antarctique : Taishan, d'une surface de 1 000 m2 et surnommée la lanterne rouge, se trouve non loin des bases américaines, italiennes et sud-coréennes. Les grandes nations se sont en effet lancées dans une véritable course aux ressources naturelles sur ce territoire encore largement inexploité.

La base de Taishan servira à l'étude de la géologie, des glaciers et du changement climatique. En 20 ans, la Chine a plus que doublé ses investissements en Antarctique, passant de 20 millions à 55 millions de dollars.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !