Voici (en exclusivité) les scénarios de la guerre civile qui s'annonce ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Voici (en exclusivité) les scénarios de la guerre civile qui s'annonce !
©REUTERS/Stephane Mahe

Du grand spectacle

Voici (en exclusivité) les scénarios de la guerre civile qui s'annonce !

Atlantico a publié sur la question un débat animé entre MM. Jean Petaux et Thierry Get. Mais maintenant il faut aller plus loin.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Voilà donc ce qui va sans doute se passer si les craintes d'Alain Juppé se révèlent fondées. "En hystérisant le débat sur l'islam on va droit vers la guerre civile" a dit le maire de Bordeaux. Toutefois il n'a pas donné de précisions sur ce que pourraient être ces affreux déchirements intestins. Nous allons essayer – sans bien sûr lui en faire porter  la responsabilité – de le faire pour lui.

Si l'on comprend bien – et tout le monde comprend bien – la guerre civile redoutée serait le fait de Français de souche fanatisés, de catholiques fondamentalistes et de juifs complètement allumés. Voyons ça de plus près. La guerre civile, ce serait si un juif à papillotes, passablement haineux, irait tuer des enfants arabes à Toulouse à la sortie d'une école coranique. Et là tout de suite halte à l'amalgame : les juifs sont, dans leur écrasante majorité, des êtres charmants et pacifiques…

La guerre civile, ce serait si des Français de souche, radicalisés par Éric Zemmour et les prédications de Sarkozy, s'en allaient mitrailler de paisibles fumeurs de chicha à la terrasse des cafés d'Aubervilliers. Si d'autres Français de souche, fichés S pour la plupart, allaient massacrer les journalistes d'Oumma.com et du Bondy Blog en criant "Toutatis est grand!". Et là aussi refusons l'amalgame : la plupart des Français de souche sont des citoyens au-dessus de tous soupçons, respectueux des lois de la République…

La guerre civile, ce serait si deux catholiques fondamentalistes pénétraient dans la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray pour y égorger l'imam local. Ce serait si deux jeunes filles, fraichement sorties du Couvent des Oiseaux, allaient placer une voiture remplie de bombonnes de gaz à proximité de la Grande Mosquée de Paris. Et là aussi, barrons la route à l'amalgame : le catholicisme est une religion de paix et d'amour avec un Messie qui a dit de tendre l'autre joue…

Voilà donc ce qui pourrait se passer si la voix des prophètes de malheur était plus forte que l'appel du bonheur et du vivre ensemble. Une perspective dont on conviendra qu'elle n'est pas souhaitable tellement elle est effrayante. Au fait ça ne vous rappelle rien ? Vraiment rien ? Bien sûr il s'agit de la guerre civile saison 2. Pour la saison 1, reportez-vous à vos journaux habituels. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !