Voici comment Israël est né : ils ne savaient pas que c’était impossible donc ils ont fait ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Voici comment Israël est né : ils ne savaient pas que c’était impossible donc ils ont fait !
©

Mensonges et vérité

Voici comment Israël est né : ils ne savaient pas que c’était impossible donc ils ont fait !

La victoire de Nétanyahou aux élections israëlienne a suscité une série de réactions mensongères, prévisibles et convenues. La plus répandue : « Israël pays illégitime, créé de toutes pièces par les Nations Unies »

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le 15 mai 1948, l’ONU vota effectivement le partage de la Palestine mandataire avec la création d’un état juif. De ce vote, les anti-sionistes, qui sont légion en France, en déduisent, pour des raisons de propagandes, qu’Israël était une récompenses accordée aux Juifs pour les souffrances endurées par eux pendant la Shoah. 

 

Un argumentaire - si on peut l’appeler ainsi - faux et archi faux. Car si les Arabes avaient gagné en 1948, qu’aurait pesé alors le vote des Nations Unies ? Aurait-il empêché le massacres des 500 000 Juifs qui vivaient alors en Palestine ? 

 

Le jour même du vote, les forces arabes se ruèrent à l’assaut des kibboutz et des implantations juives. Le combat s’annonçait inégal entre la jeune Haganah, et les armées égyptiennes, jordaniennes, les milices palestiniennes du Grand Mufti de Jérusalem et les irréguliers venus par milliers de Syrie et d’Irak. Il était impossible que les Juifs gagnent. Et comme ils ne savaient pas que c’était impossible, ils gagnèrent !  

 

Les Arabes se battaient pour assoir leur emprise sur une terre qu’ils considéraient comme la leur. Les Juifs se battaient pour ne pas être exterminés. Tous avaient en mémoire, ce qu’il c’était passé à Hébron en 1929. C’est décrit avec tous les détails par Albert Londres, dans Le juif errant est arrivé

 

A Hébron, vivait la plus ancienne communauté juive du pays. Elle était là depuis le XIIIe siècle. Dans une orgie sanglante, les Arabes de la ville, armés de couteaux, de bâtons et de sabres, se ruèrent sur les Juifs. Voici ce qu’en dit Albert Londres : 

 

Ils coupèrent des mains, ils coupèrent les doigts, ils maintèrent les têtes au dessus d’un réchaud. Ils pratiquèrent l’énucléation des yeux. Sur les genoux de Me Sokolov, on assis tout à tour des étudiants de la Yeshiva et, elle vivante, on les égorgea. Les filles de 13 ans, les mères et les grands-mères, on les bascula dans le sang et on les viola en choeur. 

 

Les Juifs de 1948, savaient donc ce qui les attendaient, 5000 d’entre eux tombèrent pendant les combats contre les Arabes. C’est à ces 5000 qu’Israël doit d’exister. 

 

 

 
 
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !