Vincent Bouetel - Société Générale : "Beaucoup de sites internet ont les coordonnés bancaires de nos clients sans savoir ce qu’ils en font" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Vincent Bouetel - Société Générale : "Beaucoup de sites internet ont les coordonnés bancaires de nos clients sans savoir ce qu’ils en font"
©Flickr/myahya

L'interview Atlantico Business

Vincent Bouetel - Société Générale : "Beaucoup de sites internet ont les coordonnés bancaires de nos clients sans savoir ce qu’ils en font"

Le FIC, Forum Internationale de Cyber-sécurité, ouvre ses portes ce mardi. La protection des données des entreprises sera le sujet phare de cette 6ème édition. Particulièrement concerné, le milieu bancaire doit redoubler de vigilence, parfois même avec ses propres clients.

Vincent Bouetel

Vincent Bouetel

Vincent Bouetel est directeur sécurité système d'information des réseaux France de la Société Générale

Voir la bio »

Atlantico Business : Quelle est, pour une banque la vôtre, la menace la plus importante en matière de cybercriminalité ?

Vincent Bouetel :Pour nous, le risque, il est actuellement sur la détention des données bancaires de nos clients par des tiers. On voit beaucoup de numéros de cartes bleues piratés à partir d’établissement qui ne sont pas des établissements bancaires, c’est-à-dire des sites de e-commerce par exemple. Beaucoup de ces établissements, de sites internet, ont les coordonnés bancaires de nos client et on ne sait pas ce qu’ils en font. Ceci étant, nous ne sommes pas à l’abri d’attaques massives sur nos systèmes mais ce sera plutôt dans le but de paralyser nos systèmes que de dérober les données bancaires de nos clients. Enfin, je crois que la première de nos difficultés, c’est tout simplement de sensibiliser nos clients à de bonnes pratiques, faire comprendre que les données bancaires sont personnelles. Par exemple, on voit beaucoup de gens qui "tweet" leur carte bleue ! 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qu’est-ce qui est mis en place pour sécuriser les données bancaires de vos clients ?

Nos principaux efforts en termes de lutte contre la cybercriminalité portent sur tout ce qui concerne la banque à distance. C’est-à-dire, les sites internet et application où le client peut accéder à ses comptes. Nous protégeons, évidement, les données de nos clients en interne. Par exemple, nous ne divulguons pas à l'externe leurs coordonnées bancaires, nous ne communiquons avec le client que par des messageries sécurisés. C'est donc une protection classique dans les normes internationales. L'idée générale étant de moins en moins manipuler, en interne, les données de nos clients

Êtes-vous favorable à davantage d’encadrement et de régulation des pouvoirs publics à ce sujet ?

Je crois, en effet, que le contrôle et la régulation publique est utile. Cela ne peut qu’aller dans le bon sens. Nous avons intérêt à partager la connaissance au niveau de la sécurité au sein de notre «communauté». Par exemple, nous travaillons beaucoup avec la gendarmerie nationale et l’on se rend compte que nous avons intérêt à le faire car, bien souvent, une fraude qui a eu lieu à la Société Générale a pu avoir lieu aussi chez un ou plusieurs de nos concurrents. Ce partage d’information est donc essentiel mais ça ne suffit pas. Il faut, en amont, faire de sensibilisation et avoir une réaction très rapide en cas de fraude, c’est très important de réagir vite.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !