Usain Bolt serait-il en train de céder son titre d'homme le plus rapide du monde ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Usain Bolt serait-il en train de céder son titre d'homme le plus rapide
du monde ?
©

Plus dure est la chute ?

Usain Bolt serait-il en train de céder son titre d'homme le plus rapide du monde ?

La foudre s'est abattue sur les sélections jamaïcaines d'athlétisme ce week-end : Usain Bolt a été battu par son partenaire de club, Yohan Blake sur 100 et 200 mètres. Serait-ce la fin du règne du roi du Sprint ?

Marc  Ventouillac

Marc Ventouillac

Marc Ventouillac est journaliste sportif à l'Equipe. Il est spécialisé dans les disciplines de l'Athlétisme.

Voir la bio »

Atlantico : Les sélections jamaïcaines se sont déroulées ce week-end à Kingston, et ont été marquées par la défaite d’Usain Bolt sur 100 et 200 mètres face au nouveau poulain de l’écurie Yohan Blake. Bolt n’avait plus perdu depuis deux ans sur ces distances, peut-on donc dire que son règne sur le Sprint s’achève ?

Marc Ventouillac : En arriver à conclure que le règne d’Usain Bolt sur le sprint s’achève après ses deux défaites du week-end serait aller un peu vite en besogne. Il est certain que désormais il n’est plus invincible, mais il lui reste un mois de préparation avant les Jeux Olympiques qui sont une compétition autrement plus compliquée que les sélections jamaïcaines. L’état de forme des concurrents risque de changer et les jeux restent encore ouverts. Cependant, c’est tout de même un sérieux coup de semonce pour lui et pour ses adversaires d’ailleurs, tels que les américains Justin Gatlin ou Tyson Gay, qui subiront un changement psychologique très important dans les prochains jours.

Le faux départ de la finale du 100 mètres des championnats du monde de Daegu en Corée du Sud a-t-il constitué un début de fracture dans cette carrière jusque-là parfaite?

C’est possible, car ce faux départ était peut-être lié au fait qu’Usain Bolt avait conscience que Yohan Blake était en progrès et que cela lui mettait plus de pression sur les épaules. Il a voulu soigner son départ à tel point qu’il l’a raté. Pour autant, on ne peut pas dire qu’il est friable psychologiquement. En revanche, contrairement à l’étape d’hier et de la semaine dernière, ces adversaires ne savaient pas encore qu’il était possible de le rattraper.

Il a affirmé ne pas vouloir se chercher d’excuses, il a reconnu les qualités de Blake, a-t-on un Usain Bolt différent des précédentes compétitions, peut-être un peu plus mature ?

Pas nécessairement. Il faut garder un œil sur son évolution des prochaines semaines, et observer son comportement lors du meeting de Monaco le 20 juillet prochain pour en juger.

Yohan Blake est clairement en train de monter en puissance, sera-t-il pour autant le prochain roi du sprint ?

Il devra recommencer son exploit de ces sélections de Jamaïque. Désormais il va être sous les feux des projecteurs, ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour son évolution car on va l’attendre : il est l’homme qui a battu Bolt, l’homme qui peut lui ravir un second titre de champion Olympique.

Cette pancarte lui colle au dos et c’est une situation qui sera peut-être compliquée à gérer pour les Jeux Olympiques. Tout sera une question de gestion de cet après sélection jamaïcaine. Va-t-il se sentir comme le patron, ou préférera-t-il conserver sa position d’outsider ? Ce sera en tout cas les deux positions stratégiques à étudier pour lui.

Bolt a estimé qu’il lui restait un mois pour retrouver de bonnes sensations et ses jambes d’antan. Ce timing ne sera-t-il pas trop court pour lui ?

Non, en un mois beaucoup de choses peuvent se passer : la forme des concurrents peut décliner tout comme monter subitement en puissance. Il a donc vraiment le temps de se refaire. Pour ce qui est de la pression, il faut se rappeler qu’il a déjà été champion Olympique et la pression sera donc plus sur les épaules de ses adversaires que sur les siennes. C’est un avantage pour lui.

Finalement, peut-on encore considérer Usain Bolt comme l’homme le plus rapide du monde ?

Il encore beaucoup de choses à prouver. Son entraîneur et lui affirment qu’il a les ressources nécessaires pour descendre sous la barre des 9’69, en sera-t-il capable dans les prochains jours ?

C’est encore autre chose car après tout il ne faut pas ignorer la part d’esbroufe que contiennent ces déclarations
. Mais il n’est pas fini, son seul point faible c’est que désormais ses adversaires et lui-même sont conscient qu’il n’est pas imbattable. Toute la question est de savoir comment les uns et les autres vont gérer cette révélation.

Propos recueillis par Priscilla Romain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !