Trop de shampoings dans la semaine tue le shampoing (et surtout le cheveu) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Utiliser trop souvent du shampoing est mauvais pour les cheveux.
Utiliser trop souvent du shampoing est mauvais pour les cheveux.
©Reuters

Be careful !

Trop de shampoings dans la semaine tue le shampoing (et surtout le cheveu)

Une énorme majorité de Français se lave les cheveux en moyenne trois fois par semaine. Une utilisation des shampoings trop fréquente qui n'est pas sans conséquence sur le cuir chevelu.

Renaud Carret

Renaud Carret

Coiffeur, il est collaborateur au salon de coiffure Anne Demollière à Paris.

Voir la bio »

Atlantico : En moyenne, 92 % des Français utilisent du shampoing trois fois par semaine. Pourquoi se laver les cheveux plus de deux ou trois par semaine n'est-il pas recommandé, notamment chez les hommes ? En quoi cela abîme-t-il les cheveux ?

Renaud Carret : Certains le font plus de trois fois par semaine en prenant leur douche par habitude. Si vous utilisez beaucoup de gel ou de cire coiffante vous pouvez utiliser un shampoing tous les jours car ce sont des produits collants. En faisant trop souvent un shampoing, vous allez abîmer votre cuir chevelu et vous allez exciter les glandes sébacées, autrement dit le gras. Cela va les agresser beaucoup plus vite. Vous allez alors dessécher le cuir chevelu. Des pellicules vont du coup se former, ce qui va s'accélérer avec le temps.

A force de vous laver vous allez donc étouffer petit à petit le cuir chevelu, ce qui va entraîner des chutes. Des plaques et des croutes vont se former. Au lieu de tomber comme des pellicules elles vont se coller sur le cuir chevelu. Cela va pousser à se laver les cheveux plus souvent et vous rentrez du coup dans un cercle vicieux. Un rythme de deux shampoings par semaine suffit largement à part si on est dans un milieu pollué comme à Paris où l'on peut en faire trois fois par semaine. En province, un shampoing tous les 5 ou 6 jours suffit largement.

En quoi peut-on toutefois dire que la fréquence du lavage avec un shampoing dépend aussi des caractéristiques des cheveux ?

Un cheveu très sec tient facilement 7 jours sans lavage. Mais si le cheveu est plus fin et moins sec la pollution va venir se poser au bout de 3-4 jours. Un cheveu sec et gros se nourrit tout seul avec le sébum naturel donc vous n'avez pas cette sensation de collant et de saleté.

Qu'est-ce-qui pose problème dans les shampoings que l'on utilise ? En quoi peut-on dire qu'il faut éviter les shampoings comprenant des produits chimiques durs comme les sulfates et préconiser des shampoings doux et non irritants ?

Le parabène contenu dans les produits chimiques étouffant le cuir chevelu a été enlevé ces dernières années. Utiliser des produits naturels est meilleur pour la peau et pour les cheveux. On passe de plus en plus aux produits naturels en évitant autant que possible les produits chimiques même s'il y en a encore.

Iil faut essayer de discuter avec son coiffeur pour savoir exactement ce dont on a besoin comme shampoing. En général les gens ne connaissent pas leur type de chevelure. On ne se rend pas toujours compte. On peut par exemple avoir sur une période donnée un cuir chevelu irrité,  ça peut être à cause du stress ou d'autre choses. On peut faire des erreurs en utilisant par exemple un type de shampoing avec des cheveux gras, qui va dessécher le cuir chevelu et amener d'autres problèmes. Il vaut vraiment mieux utiliser des shampoings doux : même si on a besoin de faire son shampoing  tous les jours il faut quelque chose de très doux. Pas besoin cependant d'utiliser des shampoings pour enfants et pour bébés.

Quels types de shampoings faut-il alors préconiser ?

L'idéal est de passer par les professionnels et par les shampoings de laboratoire, donc d'éviter les shampoings de la grande distribution. Les pharmacies peuvent aussi apporter des conseils mais il faut que les pharmaciens connaissent les shampoings, ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a des différences entre les hommes et les femmes : beaucoup de femmes vont dessécher les cheveux, les colorer, utiliser un lisseur et faire beaucoup de brushings. Il y a une façon de traiter le cheveu différente en fonction du sexe de la personne.

Quelles sont les nouvelles tendances que l'on constate chez les femmes ?

Elles cherchent à avoir un cheveu facile à coiffer, qui soit nourri et brillant. C'est pour ça qu'elles repartent sur des produits beaucoup plus naturels que toute la gamme qui était encore disponible il y a encore une dizaine d'années. Il y avait à l'époque beaucoup de plastiques à l'intérieur de ces shampoings pour faire briller les cheveux, or ils n'avaient au final pas l'effet escompté, celui d'un cheveu brillant et gonflant.

Certaines femmes ont même décidé d'arrêter tout simplement de se laver les cheveux, ce qu'on appelle le phénomène le "no-poo". Est-ce raisonnable ?

C'est comme si l'on arrêtait de se laver le corps. Il y a un moment où une salissure est présente et où l'odeur n'est, à force, pas très agréable. Il faut alors nettoyer et enlever les peaux mortes et certains cheveux vont s'accrocher les uns aux autres. Ne pas se laver les cheveux n'est donc ni raisonnable ni bon pour les cheveux. Il faut trouver un juste milieu.

Propos recueillis par Julien Chabrout

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !