Portrait-robot du touriste amoureux de la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Portrait-robot du touriste
amoureux de la France
©

Vacances

Portrait-robot du touriste amoureux de la France

La France reste l'un des principaux pays touristiques du monde. Mais d'où viennent ceux qui la visitent ? Qui sont-ils ? Où vont-ils ? Portrait de notre pays à travers les touristes qu'il draine.

Georges  Colson

Georges Colson

Georges Colson est président du Syndicat national des agences de voyages (SNAV) et du Conseil de surveillance de Voyages FRAM

Voir la bio »

Atlantico : Alors que les vacances estivales ont déjà commencé, pouvez-vous nous dresser le portrait-robot du touriste qui visite la France ?

Georges Coulson : Tout d'abord, il faut rappeler que 80 % des touristes en France sont... français ! C’est malheureux pour la découverte du monde, mais c'est un fait… Et il ne s'agit pas d'une exception : les Américains, les Italiens et les Espagnols sont eux-aussi casaniers, même s’ils aiment davantage découvrir d’autres pays. A contrario, les Allemands et les Anglais ont tendance, eux, à quitter leur territoire. De même que 60 % des Allemands qui partent en vacances hors de leur pays.

Pourquoi ? En particulier, à cause de ce que j'appelle « la France des copains » : un ami a une maison à la campagne, une « résidence secondaire ». Que fait-on ? On va passer quelques jours chez lui.

Parmi les activités qui se sont développées ces dernières années : non pas le camping, mais l’hôtel en plein air. C’est pratique et accessible pour les familles, et il y a des loisirs. On a vu la multiplication de villages de campings, des mobil homes avec piscines, de l’animation.

Mais qui sont donc les touristes étrangers qui visitent la France ?

Principalement des Européens : des Allemands, des Anglais, des Hollandais et même des Espagnols et des originaires de l’Est de l’Union européenne. Parmi eux, certains viennent en France en voiture : notamment les Belges et les Allemands.

Les Américains ont boudé la France pendant un temps à cause du dollar (parité par rapport à l’euro) et de la situation politique (les différends à propos de la guerre en Irak) mais ils reviennent.

Il y a aussi des touristes des pays émergents comme les Chinois. Ils ont envie de découvrir l’Europe et en particulier la France. Ce ne sont pas forcément les touristes les plus aisés, même s’ils viennent de plus loin (le voyage coûte plus cher, forcément). Les Japonais viennent un peu moins en raison de la catastrophe de Fukushima. Les touristes issus du Moyen Orient sont également moins présents en ce moment.

Quelles sont les régions françaises les plus visitées ?

Les touristes étrangers visitent en premier lieu, Paris. Ensuite, la région Paca, la Côte d’Azur. Puis, les pays de la Loire, le Mont Saint Michel, et enfin, la côte Atlantique.

Pour les Français qui restent en France, c’est un peu différent, ils ne vont pas forcément à Paris. Plutôt sur la côte de la Méditerranée, sur la côte Atlantique. Et en Bretagne, en dépit de ce qu’on peut raconter sur le climat breton… Ils préfèrent la mer à la montagne : la proportion est à 70 / 30 %. Selon les hivers, il y a beaucoup de neige. Et sans neige, les Français ne partent pas dans les stations de ski. C'est un peu le cas cette année. Les stations de ski ont aussi connu des succès... grâce au résultat des équipes nationales françaises des sports d’hiver. Le ski est populaire.

Enfin, le tourisme de découverte, à la campagne, marche bien, en particulier, les chambres d’hôtes, de plus en nombreuses et confortables, que ce soit le durable ou l’équitable.

Propos recueillis par Philippe Lesaffre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !