SVP lâchez-lui la grappe à Darmanin! Sur le plan Q il est tout à fait lamentable… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
SVP lâchez-lui la grappe à Darmanin! Sur le plan Q il est tout à fait lamentable…
©Capture d'écran France 3

Sexe de droite, sexe de gauche

SVP lâchez-lui la grappe à Darmanin! Sur le plan Q il est tout à fait lamentable…

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a droit à toute notre commisération. Il illustre à lui tout seul le vieil adage : il est plus facile d'avoir la bouche ouverte que le bras tendu.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Mme Spatz a déposé plainte pour viol contre le pauvre Gérald. Pas n'importe quel viol : le "viol par surprise"! En effet elle l'avait accompagné dans une chambre d'hôtel imaginant qu'ils allaient discuter des articles de la Constitution de la Ve République.

Et là surprise : il lui a demandé de se déshabiller. Ce que, toute à sa surprise, elle a consenti à faire. Mme Spatz est une ancienne call-girl. Et il serait très méchant d'insinuer qu'elle a l'habitude de se mettre à poil…

Sur un point –et sur ce point seulement- la déposition devant les enquêteurs de la "violée" est accablante pour le ministre de l'Action et des Comptes publics. Il l'a, dit-elle, entraînée dans une boite nommée "Les Chandelles". Renseignements pris (je précise à l'attention des mauvais esprits que c'est sur Internet) il s'agit d'un club échangiste. Une gigantesque et triste usine à baise fréquentée par les beaufs.

Une bien piètre image pour Gérald Darmanin. Dominique Strauss-Kahn, bien plus raffiné, fréquentait des endroits semblables autrement plus chics. Décors somptueux, lumières tamisées, des call-girls plus ravissantes les unes que les autres. Et c'est ainsi qu'éclate au grand jour la supériorité de la gauche sur la droite concernant les activités sexuelles.

Cette supériorité est d'ailleurs attestée par une statistique publiée il y a quelques temps par un magazine qui est pour moi l'Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran réunis : Hot Vidéo.  Les résultats sont sans appel. A droite la fréquence des rapports sexuels est de 6,7 par mois. Avec un score pathétique du côté du Modem : 5,9 par mois. Quand on pense que Bayrou interrogé un jour sur ce que son épouse appréciait le plus chez lui avait répondu : "ma virilité!". On le savait menteur mais à ce point.

Pour la gauche les chiffres sont beaucoup plus flatteurs : 7,6 par mois avec une petite pointe à 7,7 pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Ce n'est pas Gérald Darmanin qui va améliorer ces statistiques. Il avait d'ailleurs confié ses tourments au magazine Society. "Quand j'étais plus jeune j'étais complexé et boutonneux. En boite je n'arrivais pas à emballer une fille".

Et il croit que c'est mieux d'aller Chandelles ? Mais, va donc savoir, peut-être que ça stimule des ardeurs défaillantes. On comprend maintenant pourquoi Les Républicains réclament la démission de Gérald Darmanin. A l'époque de l'épisode avec Mme Spatz il était des leurs. Et un parti qui se veut jeune et vigoureux avec un homme, un vrai, à sa tête se doit de se désolidariser d'un malheureux qui assombrit des statistiques assez fâcheuses.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !