Comment Steve Jobs a copié/collé les recettes marketing de Mylène Farmer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Comment Steve Jobs a copié/collé les recettes marketing de Mylène Farmer
©

Sans contrefaçons...

Comment Steve Jobs a copié/collé les recettes marketing de Mylène Farmer

Grand gourou de la techno et du marketing, Steve Jobs nous a quittés en laissant une empreinte exceptionnelle. Comment ce Dieu du marketing a-t-il conquis tant de fans ? Avec les mêmes méthodes que Mylène Farmer! Parmi lesquels un positionnement clair : design, simplicité performance pour l’un. Transgression, ésotérisme, caractère crypto-sexuel pour l’autre.

Thierry Spencer

Thierry Spencer

Thierry Spencer a vingt ans d'expérience de la relation client dans de nombreux secteurs : distribution, édition, musique, presse, conseil, web agency, restauration, Internet. Il anime le blog sensduclient.com 

Voir la bio »

Au-delà de ses succès commerciaux, Steve Jobs a su développer une aura exceptionnelle. Salué par une vague de conversations hagiographiques sur la toile créée par des fans de toute la planète, il a su conquérir des clients en en faisant des fans. Avec un œil de professionnel du marketing iconoclaste, dressons un parallèle entre ce patron américain et une vedette de variété francophone : Mylène Farmer.

La culture du secret et du désir

Obsédé par le secret, Steve a bien appliqué les recettes de Mylène. Le besoin de mystère des clients ne fait que renforcer un désir aveugle et attiser une passion ardente, presque irrationnelle.

En phase avec son marché et ses clients

Steve Jobs, savait quel produit créer au bon moment et anticiper les attentes des clients : Apple fait des produits simples, design et high tech alors que le marché tend à la complexité, Mylène fait des concerts et des produits dérivés alors que tout le monde télécharge.

Un positionnement clair.

Steve Jobs a su créer une marque clairement positionnée. Comme pour Mylène Farmer, les acheteurs de la "marque à la pomme" savent précisément ce qu’ils achètent. L’offre est limpide, claire et d’une remarquable cohérence. Design, simplicité performance pour l’un. Transgression, ésotérisme, caractère crypto-sexuel pour l’autre. Jamais l’un ou l’autre n’ont sombré dans des compromis faciles les éloignant de leur ligne directrice.

Un positionnement segmentant

Rien de tel que d’avoir des fans et des détracteurs. Des positions fortes comme celles de Mylène sont susceptibles de segmenter la clientèle, de la polariser. Vos connaissez autour de vous des accros du Mac et des fans de Mylène, et vous connaissez autant de personnes qui vont vous dire à quel point l’iphone 4S est une escroquerie et Mylène Farmer une chanteuse de variété has been pour ados. Leurs créations vous forcent à avoir un avis et à vous positionner vous-même.

Ainsi le pauvre Tim Cook, le nouveau PDG d’Apple, a mené quelques jours avant la disparition de Steve un keynote qui a fait chuter l’action d’Apple. La chanteuse Alizée repérée par Mylène, va avoir du mal à se relever de l’échec cuisant de son dernier album. On ne marche pas dans les pas de son maître si facilement et les êtres humains aiment se fabriquer des légendes.

Des convictions et des choix forts

Steve Jobs se distinguait par son formidable niveau d’exigence. Mieux que quiconque, il a su imposer un style, se moquant bien de l’opinion des clients ou des études marketing prédictives. Tout comme Mylène Farmer. On ne gagne pas le titre de chanteuse capable de remplir le Stade de France plusieurs fois, sans une farouche volonté d’exprimer un point de vue sur le monde. Mylène se moque bien des modes et des calculs des maisons de disques moribondes, elle crée son univers avec sa seule conviction.

Et rien n’est laissé au hasard dans leur communication et leurs apparitions : de la couleur des cheveux pour l’une au col roulé noir de l’autre.

Le résultat de ces deux entrepreneurs contemporains est une formidable réussite économique, due à la capacité à vendre des produits plus chers à une clientèle fidèle.

La leçon de marketing est simple : soyez remarquable, restez cohérent, travaillez dur, faites vous désirer et vos clients deviendront fan.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !