SOS purée de pois idéologique : mais qu’est-ce que le conservatisme ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
SOS purée de pois idéologique : mais qu’est-ce que le conservatisme ?
©

Radio Atlantico

SOS purée de pois idéologique : mais qu’est-ce que le conservatisme ?

Comment définir le conservatisme? Existe-t-il d’ailleurs une définition simple du terme ou s’agit-il d’une réalité polymorphe ? Interrogé par Christophe Dickès, l’historien Olivier Dard décrit pour StoriaVoce en partenariat avec Atlantico les origines d’un courant politique aux multiples facettes.

Storiavoce Storiavoce

Storiavoce Storiavoce

Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont associées des grandes figures, ainsi que les grands courants intellectuels. Pour cela, elle donne la parole aux meilleurs spécialistes des sujets abordés. Storiavoce est une marque l’association Voxistoria fondée par Christophe Dickès

Voir la bio »
Christophe Dickès

Christophe Dickès

Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à la papauté (L’Héritage de Benoît XVI, Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde). Il est enfin le fondateur de la radio web Storiavoce consacrée uniquement à l’histoire et à son enseignement.

 

Voir la bio »

En ayant assuré la direction d’un Dictionnaire du Conservatisme (Editions du Cerf), Olivier Dard, Frédéric Rouvillois et Christophe Boutin comblent un vide. En effet, il existait un dictionnaire du conservatisme aux Etats-Unis et en Allemagne, mais pas en France. Comment définir le conservatisme? Existe-t-il d’ailleurs une définition simple du terme ou s’agit-il d’une réalité polymorphe ? Ne faudrait-il pas parler plutôt des conservatismes ? Dans cette émission, l’historien Olivier Dard décrit les origines d’un courant politique aux multiples facettes -puisqu’il existe aussi un conservatisme de gauche-, riche par ses acteurs mais aussi par ses moments historiques: ainsi, le conservatisme a eu son âge d’or. Il a aussi vécu une traversée du désert jusqu’à une forme de renouveau depuis quelques années qui ne se traduit pas dans les urnes. Enfin, ce serait une erreur que de cantonner le conservatisme à la France: dans le monde anglo-saxon, il a pris des formes différentes en étant parfois associé aux courant libéraux. Comme à son habitude, ce Cours d’Histoire dégage les grandes lignes de forces d’un sujet, tout en éclairant le présent et en se posant des questions sur l’avenir. Invité de Storiavoce, Olivier Dard est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Professeur d’histoire contemporaine à Paris IV Sorbonne, Olivier Dard travaille aussi dans le cadre de l’UMR, c’est-à-dire l’unité mixte de recherche avec Paris I et le CNRS pour le laboratoire en histoire des relations internationales contemporaines et des mondes étrangers. Auteurs de nombreux ouvrages, directeurs de nombreux travaux, il vient de publier aux éditions du Cerf un Dictionnaire du Conservatisme avec Frédéric Rouvillois et Christophe Boutin. Ce livre rassemble les plumes de plus de cent auteurs: historien des idées, juristes, philosophes, sociologues et journalistes.

Retrouvez le podcast sur Storia Voce

A écouter aussi sur Atlantico avec Storia Voce :

Pourquoi l’histoire des relations entre le christianisme et les femmes n’a pas grand chose à voir avec ce qu’on en raconte le plus souvent
De Gaulle et Bonaparte: mythe et réalité de deux héros (si) Français
L’Eglise catholique a-t-elle des raisons d’avoir peur de son histoire ?
Le Moyen Age n’a rien à voir avec ce qu’on vous en a appris à l’école
-
Quand Michel Onfray prend des libertés avec l’histoire du Christianisme…

- Philippe Séguin, le remords de la droite
Marie-Louise, une jeunesse impériale
Pourquoi Charles VII, le roi qui a abandonné Jeanne d’Arc, n’était pas le salaud qu’on croit
Mais que pouvaient bien manger Jésus, Marie-Antoinette, Napoléon ou Churchill ?
Si Louis XVI était mort en 1783, il aurait été considéré comme un des plus grands rois de France. Et l’homme à qui il le devait s’appelait Vergennes
Toutes ces idées reçues que nous avons sur la Seconde Guerre mondiale
Orgies romaines, chasse au sanglier des Gaulois… : le monde de l’époque d’Astérix ressemblait-il vraiment à l’idée qu’on s’en fait ?
Comment Lénine est devenu l’inventeur du régime le plus meurtrier de l’histoire
- La chute de Rome n’a pas eu lieu
Ce que l'Europe doit à la Grèce et à Byzance

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !