Sortie de l'iPhone 5 : "L'enjeu est de toucher le marché chinois" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
L'iPhone 5 devrait sortir le 21 septembre prochain.
L'iPhone 5 devrait sortir le 21 septembre prochain.
©Reuters

Technologie

Sortie de l'iPhone 5 : "L'enjeu est de toucher le marché chinois"

Alors que des rumeurs persistantes annoncent la sortie de l'iPhone 5 le 21 septembre, l'Américain Craig Berger prévoit qu'il s'en vendra 250 millions sur la totalité de son cycle de vie. Le directeur de la rédaction du site MacPlus, Gilles Dounès, commente les prédictions de l'analyste.

Gilles  Dounès

Gilles Dounès

Gilles Dounès a été directeur de la Rédaction du site MacPlus.net  jusqu’en mars 2015. Il intervient à présent régulièrement sur iWeek,  l'émission consacrée à l’écosystème Apple sur OUATCHtv  la chaîne TV dédiée à la High-Tech et aux Loisirs.

Il est le co-auteur avec Marc Geoffroy d’iPod Backstage, les coulisses d’un succès mondial, paru en 2005 aux Editions Dunod.

Voir la bio »

A lire aussi sur ce sujet : iPhone 5 : 250 millions d'unités vendues ? Et moi, et moi, et moi...

Atlantico : Les rumeurs annoncent une sortie de l'iPhone 5 le 21 septembre, et des analystes prédisent que le nouveau produit Apple pourrait se vendre à 250 millions d'unités sur la totalité de son cycle de vie. Qu'en pensez-vous ?

Gilles Dounès : En décalant la sortie de l'iPhone 4s, Apple cherchait en fait à se laisser du temps pour sortir la version 5 peu de temps avant Noël. C'est un mode de fonctionnement différent de celui de Samsung qui multiplie la commercialisation de modèles sur l'année. Mais les ventes d'iPhones doublent chaque année, donc c'est une idée sensée de le commercialiser maintenant car l'enjeu de cette sortie est de toucher le marché chinois et pas seulement Shanghai.

La sortie en fin d'année s'explique aussi par les finances des consommateurs des pays développés, notamment en France, où Apple fait ses meilleurs scores de pénétration. Il est également intéressant de se demander s'il y a un effet d'attente pour l'iPhone 5. La réponse est probablement positive. Le problème toutefois est qu'Apple n'a jamais réussi à fabriquer assez de téléphones pour le trimestre de Noël.

Pour justifier le chiffre de 250 millions, l'analyste Craig Berger évoque le marché chinois, et notamment un accord qu'Apple essaierait de passer avec China Mobile, plus gros opérateur téléphonique au monde avec près de 688 millions d'abonnés. Est-ce vraiment une bonne idée ?

Le marché chinois permettra bien à Apple d'atteindre des records de vente. Mais je ne suis pas complètement d'accord sur une unique explication liée à China Mobile. Il faut prendre en compte les deux opérateurs chinois.

Le marché français a servi de laboratoire à l'introduction du développement en Chine, puisqu'en cassant l'accord d'exclusivité et en permettant à SFR et Bouygues de vendre l'iPhone, Apple s'est rendu compte qu'à partir du moment où les réseaux étaient capables d'accueillir leur téléphone avec une qualité suffisante, ils multipliaient les ventes. C'est d'ailleurs comme cela qu'ils ont réussi à devenir le premier vendeur de smartphones en France avec l'iPhone 3G.

Si Apple arrive à la fois à être sur China Mobile et l'autre opérateur téléphonique chinois, il n'y a aucune raison que le géant américain n'atteigne pas le chiffre de 250 millions avancé par Craig Berger.

La capacité de l'entreprise à fabriquer assez d'iPhones 5 pourrait néanmoins empêcher d'atteindre de telles ventes.

L'analyste américain évoque également les nouveautés que pourraient proposer la nouvelle version du téléphone Apple. Quelles devraient être ces innovations ?

On parle d'un changement de design. Il sera sûrement beaucoup plus mince. Il y aura aussi ce que j'appelle un design à la Sony. Il ne sera donc pas plus large mais certainement plus allongé, ce qui permet d'avoir plus de place pour visionner une vidéo et de s'adapter au format 16/9. Il devrait aussi y avoir une prise plus puissante pour les gens qui jouent via leur téléphone. Il devrait y avoir une amélioration de l'appareil photo puisque Apple a développé un objectif pour le dernier iPad et qu'il devrait améliorer leur capteur. L'essentiel de la nouveauté devrait toucher l'évolution du système d'exploitation iOS6.

L'envie des opérateurs américains d'augmenter les prix de vente de l'iPhone 5 avec forfait pour favoriser la concurrence et ne plus être si dépendant d'Apple pourrait toutefois enrayer les ventes de son smarphone.

Je me souviens de 2005, et de la sortie du premier iPod. J'essayais d'en trouver un à la Fnac et les vendeurs m'ont rit au nez. Mais ils ont été vite déçus parce que personne ne voulait acheter autre chose que ce gadget, sur lequel on ne pouvait pas faire tourner la musique numérique que eux vendaient. Les gens voulaient ce produit et rien d'autre, quelque soit le pouvoir de prescription d'un vendeur. Moralité : si les gens veulent l'iPhone 5, les gens l'achèteront et dans ce cas-là certains opérateurs ne vendront pas de forfait s'ils ne vendent pas d'iPhones.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !