Soirée ciné pour Halloween : petite sélection des morts les plus horribles du cinéma | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Soirée ciné pour Halloween : petite sélection des morts les plus horribles du cinéma
©

Best of

Soirée ciné pour Halloween : petite sélection des morts les plus horribles du cinéma

A l'occasion d'Halloween, certains d'entre vous seront tentés de regarder quelques films d'horreur ce soir. Petite sélection des scènes les plus marquantes auxquelles ils nous ont fait goûter.

En ce week-end d'Halloween, les films d'horreur sont à l'honneur. Des gamins démoniaques, des monstres visqueux, des vampires truculents, tout un tas de névrosés, de psychotiques, de voyeurs, de fanatiques et de tueurs en série... Les protagonistes se mettent en quatre pour nous faire frissonner. Avec souvent, beaucoup d'hémoglobine à la clef.

Parfois, le ressort relève plus plus la surprise que la bizarrerie : en témoigne cette compilation réalisée par un internaute américain, où Brad Pitt, Sean Connery ou John Travolta sont envoyés ad patres dans des scènes devenues cultes.

Mais dans d'autres cas, les scénaristes font des morts étranges le but premier des films - ce qui laisse parfois pantois sur leur capacité d'imagination et perplexe sur leur état mental. C'est le cas notamment dans la série de films Destination Finale, où un groupe de personnes, généralement des adolescents, après avoir réussi à échapper à une catastrophe (accident d'avion, etc.) commencent à périr successivement dans des accidents étranges.

Autre fameuse série de films d'horreur, les sept films Saw ont mis nos entrailles à rude épreuve avec une violence extrême, des scènes de tortures très sanglantes au réalisme des plus frappant, le tout dans des pièges particulièrement élaborés.

Au registre des morts bizarre, Le cauchemar de Freddy (sorti en 1988) remporte la palme : on y voit Freddy Krueger, l’abominable croque-mitaine, enfermer les âmes de ses victimes dans des boulettes de viande sur une pizza, avant de les dévorer. Bon appétit.

Plus classique, dans "Le Masque du Démon", film italien de 1960, la sorcière Asa et son diabolique amant, Igor Iavoutich sont suppliciés avec le "masque de Satan", un instrument de torture médiéval.

Dans le (mauvais) film The Wicker Man (2006), une secte néo-païenne torture Nicolas Cage à l'aide d'abeilles, avant de l'immoler au sommet d'un homme de paille. 

A la sortie d'Hellraiser III, en 1992, les CDs étaient une invention encore récente. Pas étonnant donc qu'ils servent d'instrument de mort. Un CD lancé à toute vitesse est en effet plus dangereux qu'une disquette. 

Dans "Henry, portrait d'un serial killer", c'est un autre élément de notre quotidien qui devient une arme : la télévision.

Pour finir en beauté, direction l'Asie avec "Audition", de Takashi Miike, où un producteur est profondément attiré par une jeune femme qui va l'attirer dans une horrible et sanglante spirale. Le film se termine avec l'une des pires scènes de torture de l'histoire du cinéma.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !