Révélation : Pietro Parolin, futur bras droit du pape ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le pape devrait nommer Pietro Parolin au poste de de Secrétaire d'Etat du Vatican.
Le pape devrait nommer Pietro Parolin au poste de de Secrétaire d'Etat du Vatican.
©Reuters

Dieu seul le sait

Révélation : Pietro Parolin, futur bras droit du pape ?

Selon les informations d'Atlantico.fr, le pape devrait nommer Pietro Parolin au poste de secrétaire d'Etat du Vatican samedi.

Selon les informations obtenues par Atlantico.fr, le pape François devrait nommer le secrétaire d’Etat du Vatican ce samedi. Le choix du souverain pontife devrait se porter sur Monseigneur Pietro Parolin, nonce apostolique (ambassadeur du Vatican) au Venezuela depuis 2009. Il succéderait ainsi au cardinal Bertone, nommé en septembre 2006. Une fonction stratégique qui ne saurait se limiter à la diplomatie et dont les pouvoirs s’exercent en réalité sur l’ensemble de la Curie. Un poste équivalent à celui de Premier ministre de l’Etat du Vatican.

Si ces informations se confirment, cette nomination interviendrait à peine six mois après la prise de fonction du pape François. Benoît XVI avait attendu un an et demi avant de nommer son bras droit. Les relations plus que tendues entre François et le cardinal Bertone expliqueraient cette désignation précoce.

Monseigneur Parolin avait été écarté du Vatican par le cardinal Bertone en 2009 alors qu’il était sous-secrétaire pour les relations avec les Etats depuis 2002 (équivalent du vice-ministre des Affaires étrangères). La nomination de ce modéré aux fonctions de secrétaire d’Etat relèverait d’une révolution de Palais.

Le poste resterait donc aux mains d’un Italien mais repasserait à un diplomate de carrière. Il faudrait alors voir dans la nomination de Pietro Parolin un message important. En effet, le nouveau secrétaire d’Etat du Vatican devra travailler à la réforme de la Curie conduite par une commission de huit cardinaux. Le pape avait laissé entendre qu’il souhaitait une redéfinition de la figure du secrétaire d’Etat dont les fonctions ne seraient plus celles d’un « vice pape » mais se limiteraient à la diplomatie du Vatican.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !