Quand Kim Jong Un possède son orchestre féminin personnel qui interprète des chansons patriotiques sur fond de musique pop | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ces musiciennes jouissent du privilège particulier d'avoir été toutes sélectionnées personnellement par le dirigeant nord-coréen Kim Jon Un.
Ces musiciennes jouissent du privilège particulier d'avoir été toutes sélectionnées personnellement par le dirigeant nord-coréen Kim Jon Un.
©

Démesure

Quand Kim Jong Un possède son orchestre féminin personnel qui interprète des chansons patriotiques sur fond de musique pop

Le groupe Moranbong avait prévu en décembre une série de "performances amicales" à Pékin (Chine), afin de consolider les relations entre les deux pays, qui sont particulièrement tendues depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong Un en 2011.

Vêtues de mini-jupes et de talons hauts, les musiciennes du groupe Moranbong ressemblent à bien des égards à un groupe de pop occidental. Elles distillent d'ailleurs des mélodies issues de la musique "pop rock" européenne ou américaine, agrémentées de "twist" coréen. Mais en Corée du Nord, ces musiciennes jouissent du privilège particulier d'avoir été toutes sélectionnées personnellement par le dirigeant nord-coréen Kim Jon Un. Le groupe a chamboulé la scène musicale presque inexistante dans ce pays, avec ses interprétations de chansons patriotiques et de titres occidentaux comme My Way, ainsi que la chanson-titre du film Rocky, joués avec des violons électriques.

Formé en 2012, ce groupe est présenté par la télévision nord-coréenne comme le "premier à assurer son rôle sur le front culturel et idéologique, incitant le soutien de toute la population pour construire une nation prospère". Le groupe Moranbong avait prévu en décembre une série de "performances amicales" à Pékin (Chine), afin de consolider les relations entre les deux pays, qui sont particulièrement tendues depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong Un en 2011. Mais ces concerts ont été annulés à la dernière minute. Selon le site internet chinois Sohu, la scène où elles devaient se produire était en cours de démontage, et aucune raison n'a été apportée par l'un ou l'autre des deux pays quant à l'annulation de ce concert.

Ce groupe auquel la télévision nord-coréenne prête une "renommée mondiale" devait se produire en Chine à un moment particulièrement opportun : jeudi 17 décembre, le conseil de sécurité de l'ONU doit publier des allégations sur des pratiques contraires aux droits de l'homme en Corée du Nord.  

La Chine est le principal allié diplomatique et commercial de la Corée du Nord, mais les relations se sont dégradées depuis que Pyongyang a continué, contre l'avis chinois, à mener des essais nucléaires dénoncés par la communauté internationale.

Un document de 400 pages publié par les Nations Unies en février 2015 faisait état "d'atrocités innommables", dont "la gravité, l'ampleur, et la nature" seraient encore inédites dans la société contemporaine. Des documents affirmaient apporter la preuve de "crimes contre l'humanité", sur la base de témoignages de prisonniers politiques. Ces derniers ont déclaré avoir été forcés à regarder leurs familles en train d'être assassinées. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !