Quand François Hollande se mobilisait pour Cesare Battisti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Quand François Hollande se mobilisait pour Cesare Battisti
©

Bons amis

Quand François Hollande se mobilisait pour Cesare Battisti

Pas encore candidat à l’élection présidentielle, mais déjà Premier secrétaire du parti socialiste, François Hollande s’était mobilisé en 2004 contre l’extradition de Cesare Battisti, l’ancien militant d’extrême-gauche condamné en Italie pour quatre homicides et une série de braquages. Au point d’aller le rencontrer au parloir de la prison de la Santé.

Bertrand Janicaud

Bertrand Janicaud

"Bertrand Janicaud" est chef d'entreprise.

Il écrit sous pseudonyme.

 

Voir la bio »

En février 2004, alors qu’il était emprisonné à la Santé dans l’attente de son extradition vers l’Italie (qui n’interviendra jamais), Cesare Battisti avait pu bénéficier du soutien sans failles de l’intelligentsia parisienne de gauche, et notamment du patron du parti socialiste de l’époque, François Hollande qui avait pris fait et cause pour le fugitif.

Le Premier secrétaire du PS souhaitait ainsi "marquer sa désapprobation (et) affirmer qu’il est inadmissible que la France revienne sur la parole donnée par François Mitterrand, puis par Lionel Jospin, aux Italiens exilés en France, et que Raffarin et Perben obéissent ainsi immédiatement aux pressions de Berlusconi".

En couvrant les crimes des activistes italiens des années 1970 et en leur offrant refuge, la gauche française, sous la houlette de François Mitterrand, avait pris fait et cause pour les terroristes des Brigades Rouges et leurs descendants plus ou moins directs. Cesare Battisti a été jugé par contumace pour le meurtre de quatre personnes et une série de braquages et condamné à la prison à vie.

Après une courte détention en 2004, Cesare Battisti a été libéré dans l’attente de la décision d’extradition de la justice française. Une fois cette demande acceptée, il a pris la fuite et s’est installé au Brésil où il vit actuellement.

A lire aussi :Pourquoi les bonnes âmes préfèrent-elles un Battisti en cavale et non repenti, à un Brunerie ayant purgé sa peine et revenu de ses erreurs ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !