Sur Twitter, les chiffres du chômage offrent à Nicolas Sarkozy une forte visibilité mais ne lui profitent pas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Sur Twitter, les chiffres du chômage offrent à Nicolas Sarkozy une forte visibilité mais ne lui profitent pas
©

TWITTRACK 2012

Sur Twitter, les chiffres du chômage offrent à Nicolas Sarkozy une forte visibilité mais ne lui profitent pas

Deuxième préoccupation des Français après le pouvoir d'achat, la thématique du chômage est quasi exclusivement associée au Président de la République.

Atlantico - Image et Dialogue - Lingway

Atlantico - Image et Dialogue - Lingway

Image & Dialogue est un Cabinet conseil en stratégie et management du capital image.

Lingway est une plate-forme d'e-réputation et un moteur de recherche sémantique et text mining. 

 

Voir la bio »

  

Nicolas Sarkozy continue et consolide sa course en tête. Sur Twitter, son niveau de visibilité est de 36,1%, soit une progression d’1 point depuis la semaine dernière, ce qui le place 16 points au-dessus du second, c'est-à-dire François Hollande. Dans les médias nationaux en ligne, il est à 28,9%, soit une progression de 2 points et un écart de 7 points avec François Hollande.

François Hollande, en seconde position, recule d’1 point sur Twitter (20,1%), tandis qu’il remonte de 2 points dans les médias nationaux en ligne (22,1%).

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon perd 2 points mais reste en troisième position (14,5%), au même niveau que François Bayrou (14,5%). Ils sont suivis par Marine Le Pen (7,3%) qui gagne 1 point, puis Eva Joly (4,1%) qui progresse aussi d’1 point, Nicolas Dupont-Aignan (1,9%), Jacques Cheminade (0,7%) en recul d’1 point, Philippe Poutou (0,5%) et Nathalie Arthaud (0,3%).

Si l’on observe l’évolution des scores de visibilité sur Twitter des 6 premiers candidats, on constate cette semaine un fléchissement de Jean-Luc Mélenchon et François Hollande, au profit des quatre autres candidats.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Dans les médias nationaux en ligne, les deux premiers candidats sont suivis par Jean-Luc Mélenchon (13,5%) qui progresse de 2 points et se détache de ses poursuivants. Viennent ensuite François Bayrou (9,4%) et Marine Le Pen (9,2%), tous deux en recul de 2 points, puis Eva Joly (6,5%). Les dernières places sont occupées par Nicolas Dupont-Aignan (3%), Philippe Poutou (2,8%), Jacques Cheminade (2,6%) et Nathalie Arthaud (2,5%).

L’évolution des scores de visibilité, dans les médias nationaux des 6 premiers candidats, illustre la percée effectuée par Jean-Luc Mélenchon depuis que ses intentions de vote ont dépassé la barre des 10%. Nicolas Sarkozy et François Hollande ont, ces dernières semaines, des courbes relativement parallèles, tout comme François Bayrou et Marine Le Pen.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Sur Twitter la visibilité cumulée des quatre premiers candidats est cette semaine de 85,2%, soit un recul de 2 points par rapport à la semaine précédente, tandis qu’elle est de 73,9% dans les médias nationaux soit une progression de 4 points.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications


Visibilité des candidats officiels sur le thème du pouvoir d’achat

Selon un sondage BVA en date du 26 mars, le pouvoir d’achat est considéré par 25% des électeurs potentiels, comme le thème qui pèsera le plus dans leur vote. Il est suivi du chômage, jugé prioritaire pour 17% des électeurs. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à la visibilité des candidats cocités avec ces deux thématiques.

Sur Twitter, le thème du pouvoir d’achat impacte exclusivement la visibilité de Nicolas Sarkozy, puisqu’il permet à ce dernier d’améliorer son score de 31 points (67% vs 36,1% en moyenne). A l’inverse, les candidats dont la visibilité recule le plus sur cette thématique sont : Jean-Luc Mélenchon qui perd 8,5 points (6% vs 14,5% en moyenne), François Bayrou 6,5 points (8% vs 14,5% en moyenne), Marine Le Pen 6,3 points (1% vs 7,3% en moyenne) et François Hollande 4,1 point (16% vs 20,1% en moyenne)

Alors que dans les médias nationaux, il profite exclusivement aux « petits candidats ». Sur cette thématique, Philipe Poutou améliore son score de 2 points (4,8% vs 2,8% en moyenne), Nathalie Arthaud de 1,8 points (3,8% vs 2% en moyenne), Eva Joly de 0,9 points (7,4% vs 6,5% en moyenne), Nicolas Dupont-Aignan de 0,8 points (3,8% vs 3% en moyenne) et Jacques Cheminade de 0,7% (3,3% vs 2,6% en moyenne). En parallèle, le grand perdant est Nicolas Sarkozy dont la visibilité recule de 4,8% (24,1% vs 28,9% en moyenne)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications


Visibilité des candidats officiels sur la question du chômage

Deuxième préoccupation des Français, la thématique du chômage est quasi exclusivement associée à Nicolas Sarkozy sur Twitter. Avec cette thématique, sa visibilité est de 83,4% soit 47 points au-dessus de sa visibilité moyenne. La publication des chiffres du chômage et le commentaire du Président sortant annonçant une « baisse tendancielle de la hausse » du chômage ont été très commentées sur le réseau social, mais ne lui profitent pas pour autant : d'un point de vue sémantique le mot qui est le plus associé au chômage est le mot hausse et non lutte.

Dans les médias nationaux en ligne, ce sont de nouveaux certains « petits candidats » qui gagnent en visibilité. Ainsi Jacques Cheminade avec 4,4% de visibilité se situe 1,8 points au-dessus de sa visibilité moyenne, Philippe Poutou (3,8%) 1 point au-dessus de sa visibilité moyenne et Nathalie Arthaud (2,8%) 0,8 points au-dessus de sa visibilité moyenne. A l’inverse ceux qui reculent le plus sont Eva Joly (5%) soit 1,5 points de moins que sa visibilité moyenne et Nicolas Dupont-Aignan (1,6%) soit 1,4 point de moins que sa visibilité moyenne.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

Des deux thématiques, le chômage a occupé cette semaine une place près de 10 fois supérieure à celle du pouvoir d’achat sur Twitter, et plus de deux fois supérieure dans les médias nationaux en ligne.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Parmi les sujets d’actualité que nous avons observé ces dernières semaines, ceux qui ont généré le plus de buzz sur Twitter sont les valeurs « travail, autorité, responsabilité » annoncées par Nicolas Sarkozy lors de son entrée en campagne, puis la tuerie de Toulouse la semaine dernière, puis le off du Président annonçant sa possible défaite.

___________________________

Note méthodologique :

Les résultats présentés dans ce document sont issus de la plate-forme d’E-Réputation de Lingway. La sélection des thèmes est opérée par Atlantico et image et dialogue. Les commentaires sont rédigés par image et dialogue.

Les résultats sont exprimés en % de visibilité de chaque candidat sur la base de la visibilité globale de l’ensemble des candidats.

La liste des candidats officiels : Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Nicolas Dupont-Aignan, François Bayrou, Eva Joly, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud

Remarque : Dans les graphiques, les noms des candidats apparaissent sous la forme la plus souvent utilisée par les internautes ou les journalistes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !