Pour 2012, un peu d'optimisme gratuit dans ce pays de flippés ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Pour 2012, un peu d'optimisme gratuit dans ce pays de flippés !
©

Zone franche

Pour 2012, un peu d'optimisme gratuit dans ce pays de flippés !

2012 sera une année formidable. L’euro sera sauvé, la croissance repartira, le chômage régressera, la paix et l'harmonie se propageront à travers le monde et les Français consommeront moins d’antidépresseurs.

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Après avoir passé l’année à dire du mal de tout le monde ou presque dans ma Zone, il est bien temps de lever le pied et de verser un poil dans la guimauve.

Pas très original ? Au contraire ! La France est une contrée où le tunnel festif de décembre, plutôt que d’être célébré comme une période de bonheur et d’harmonie comme dans les pays « normaux » (car il existe des pays normaux, au sens où l’on nous explique désormais qu’il existe des présidents normaux), est généralement l’occasion d’une incroyable débauche de catastrophisme et de pessimisme.

Et pas besoin de traverser la pire crise économique depuis 1929 pour pourrir l’ambiance ― oh non ! Ainsi, cette année comme toutes les autres années, des bataillons de reporters télé et radio seront expédiés dans les boutiques où se bousculent des consommateurs stressés par milliers pour leur demander si, ce coup-ci, ça n’est pas vraiment, mais alors vraiment, la fin des haricots :

― Je vois que vous êtes en train d’acheter du foie gras, une Playstation et un iPad, c’est pour Noël ?
― On ne peut rien vous cacher… Mais avec la crise, on n'achète pas grand chose, forcément. On est obligé de se restreindre comme jamais. Tiens, même le foie gras, ben j’en prends moins…

Bon, comme d’hab, les Français resteront sans doute les premiers en Europe pour les achats de jouets, de pinard, d’huitres, de smartphones et de saumon fumé mais il faudra tout de même interroger, juste après le client déprimé, le commerçant dépité :

― C’est la cohue, là, dans votre magasin…
― La cohue, la cohue… Y a du monde mais les gens n’achètent rien…
― Ils ont pourtant l’air d’être pas mal chargés en sacs et paquets…
― Oui oui, mais ils ne prennent que des trucs pas chers. C’est plus comme avant

Dans la presse papier, on se concentrera sur les chances d’une explosion imminente de la zone euro, d’un effondrement terminal de l’économie française, de la fermeture de nouvelles usines et de l’augmentation de nombre de suicides. On évoquera même l’éventualité d’une nouvelle pandémie (il paraît que H5N1 refait parler de lui du côté de Hong Kong) et, qui sait, la perspective d’une petite guerre ou deux sur fond de terrorisme sanglant…

Le pire n’est jamais sûr, dit-on, mais sous nos latitudes, on aime bien s’y préparer histoire de ne pas être déçu. Moi, je préfère faire dans l’anticyclique, comme les valeurs boursières du même nom : je prédis donc que 2012 sera une année formidable, une année de reprise, une année de croissance et de joie sans mélange.

Ça vous fait marrer ? Ben vous voyez, ça commence...

Bonnes fêtes à tous !

____________________________________________________________

Zone franche fait un break jusqu’au 2 janvier 2012. A la rentrée, on se remet au cynisme et aux méchancetés.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !