Pour trouver le "chemin qui a du cœur", il faut commencer par prendre le temps avant de parler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pour trouver le "chemin qui a du cœur", il faut commencer par prendre le temps avant de parler
©Petr Kratochvil

Bonnes feuilles

Pour trouver le "chemin qui a du cœur", il faut commencer par prendre le temps avant de parler

Les accords toltèques sont fondés sur une sagesse ancestrale qui donne les clés simples d'une vie harmonieuse. Grâce aux principes toltèques vous passerez un pacte avec vous-même et vous libérerez des pressions externes à vos valeurs profondes. En 50 exercices vous appliquerez les accords toltèques de Don Miguel Ruiz dans tous les domaines de votre vie et trouverez la façon épanouissante d'être vous-même, proche de vos désirs authentiques et en paix avec les autres. Extrait de "50 exercices pour pratiquer les accords toltèques", de Virgile Stanislas Martin, aux éditions Eyrolles 1/2

Virgile Stanislas Martin

Virgile Stanislas Martin

Virgile Stanislas Martin est enseignant certifié en PNL, formateur en thérapie brève, coach et thérapeute. Il anime de nombreux stages de formation et développement personnel auprès de particuliers comme de professionnels de la relation d'aide. Il intervient également en entreprise sur le thème de l'accompagnement au changement et de l'intelligence émotionnelle.

Voir la bio »

"Peu importe le chemin : tous les chemins se valent ; l’important est de suivre un chemin qui a du coeur !Carlos Castaneda

Dans le panorama des approches spirituelles, la voie toltèque nous propose un "chemin qui a du coeur", pour reprendre l’expression de Carlos Castaneda. Ce chemin qui nous est présenté par Don Miguel Ruiz, nagual (maître) toltèque, accompagné de ses fils Don José et Don Miguel Jr., conduit à la libération personnelle.

La civilisation toltèque est apparue en Amérique du Sud entre 900 et 1160 après J.C., précédant celle des Aztèques. Elle était certes composée de guerriers, mais aussi d’artisans et d’architectes hors pair et fut le berceau d’une société secrète composée de "femmes et hommes de connaissance" dont l’enseignement spirituel a perduré. C’est cet enseignement que Don Miguel Ruiz et ses fils nous révèlent à travers plusieurs livres dont le célèbre Les Quatre Accords toltèques.

Dans ses ouvrages, Don Miguel Ruiz nous explique qu’au cours de notre éducation, nous avons été "domestiqués" pour apprendre à "rêver" (à vivre dans l’illusion) et à nous adapter au "rêve de la planète". Ce faisant nous avons adopté un certain nombre de croyances, de règles et de limitations auxquelles nous avons donné notre "accord".

La voie toltèque nous propose un chemin de libération personnelle représenté par trois maîtrises : la maîtrise de l’attention (pour devenir conscients des accords limitants que nous avons pris), la maîtrise de la transformation (qui consiste à adopter de nouveaux accords – les accords toltèques – pour reprogrammer notre mental), et la maîtrise de l’amour (pour nous libérer du parasite du mental). 

Les accords toltèques sont au nombre de quatre : "Que votre parole soit impeccable.", "N’en faites jamais une affaire personnelle.", "Ne faites aucune supposition." et "Faites toujours de votre mieux." Un cinquième accord vient ensuite les compléter : "Soyez sceptique, mais apprenez à écouter." Les exercices qui suivent ont été conçus pour vous aider à pratiquer les accords toltèques et vous accompagner sur le chemin de cette voie de libération personnelle.

"Le chemin de la sagesse ou de la liberté est un chemin qui mène au centre de son propre être." Mircea Eliade

Que votre parole soit impeccable

"Parlez avec intégrité. Ne dites que ce que vous pensez vraiment. Évitez d’utiliser la parole pour vous exprimer contre vous- même ou pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour." Don Miguel Ruiz

Ce premier accord porte sur le langage, sur notre manière de communiquer et plus généralement sur notre attitude dans notre relation à l’autre, au monde et à nous- mêmes. Il porte également sur les notions de défaut et de perfection. L’adjectif "impeccable" vient du latin peccare (pécher) qui signifie "manquer la cible", "s’égarer", "être dans l’erreur" ou encore "s’éloigner de Dieu".

Ainsi donc, la "parole impeccable" est une "parole juste", vivante et vraie. Elle consiste à dire la vérité, à avoir un langage pacifique et correct, absent de bavardages et de critiques. Elle est vivante car elle nourrit la relation, et elle est vraie car elle favorise l’authenticité.

Il est bon de se souvenir que la parole est créatrice. Certaines paroles sont en effet performatives ("Certains énoncés sont en eux-mêmes l’acte qu’ils désignent.") comme par exemple "Je vous déclare unis par les liens du mariage". D’autres engendrent des conséquences – agréables ("je t’aime") ou désagréables ("je te quitte !") – en fonction de leur contenu. C’est pourquoi avoir une parole impeccable ne consiste pas simplement à surveiller son langage, mais aussi à changer d’attitude.

Exercice n° 1 : Le silence est d’or

"Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais- toi." Proverbe arabe

Ce proverbe trouve son équivalent dans tellement de civilisations et sous tellement de formes qu’on aurait bien du mal à lui donner tort. En effet, la meilleure manière d’éviter de dire des inepties ne serait-elle pas tout simplement de se taire ?

Vous connaissez l’expression "tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler" ? Et si vous la mettiez en pratique pendant une semaine entière ?

Prenez une profonde inspiration pour trouver le calme. Puis comptez mentalement jusqu’à sept avant de dire quoi que ce soit, en toute circonstance.

Extrait de "50 exercices pour pratiquer les accords toltèques", de Virgile Stanislas Martin, publié aux éditions EyrollesPour acheter ce livre, cliquez ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !